La Journée internationale de la femme, une « occasion propice pour évaluer les...

La Journée internationale de la femme, une « occasion propice pour évaluer les avancées et rappeler les aspirations toujours en attente » (presse)

288
0
PARTAGER

Ainsi, l’éditorialiste de +L’opinion+ écrit que cette journée est « une occasion pour la femme marocaine et pour l’ensemble de la société de dresser le bilan de ce qui a été réalisé en faveur de la libération et de la promotion de la femme et des buts qui restent à atteindre, ainsi que les moyens à mobiliser pour les parfaire ».

« Depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône, plusieurs acquis ont été obtenus pour préserver la dignité de la femme et lui permettre de jouir de tous les attributs de sa citoyenneté en tant qu’égale à l’homme », affirme le quotidien, relevant que « cette révolution tranquille lancée par SM le Roi a permis de rétablir les droits de la femme tels que garantis par la Constitution et assurer son épanouissement et sa participation effective à la construction du Maroc moderne, démocratique, solidaire et développé ».

« On ne peut donc que saluer ces acquis obtenus par la femme marocaine et insister pour combler le vide législatif que l’on constate encore afin de lutter contre des problèmes dont souffre la femme marocaine, en particulier dans le monde rural et dans les quartiers périphériques des grandes agglomérations urbaines », relève le journal.

+Le Matin du Sahara et du Maghreb+ écrit, de son côté, que « la femme marocaine qui a contribué à l’indépendance du pays et qui participe à son développement économique, politique et social mérite cet honneur et cette reconnaissance de la mission qui est la sienne. Car elle a déjà franchi d’importantes étapes aux plans politique et social, grâce à la volonté des différentes composantes d’édifier une société moderne et démocratique ».

« La femme est devenue au centre du combat global mené par le pays pour lutter contre la pauvreté, promouvoir l’éducation, enraciner la culture des droits de l’Homme et encourager sa participation à la gestion de la chose publique, sur un pied d’égalité avec l’homme », souligne la publication.

Toutefois, relève le journal, le nombre de femmes ayant accès aux postes de responsabilité dans les différentes administrations marocaines ne dépasse pas 10 pc.

« Cette représentativité des femmes reste en deçà de la place effective que doivent occuper les femmes au vu de leurs compétences et leur nombre. Il est donc temps de placer la femme autour du thème de l’agenda gouvernemental pour l’égalité, faisant concrétiser la mise en application de la Stratégie Nationale de l’Egalité et de l’Equité en matière d’action gouvernementale, avec des indicateurs précis engageant l’ensemble des départements gouvernementaux », insiste-t-il.

Même son de cloche chez +Al Bayane+ qui indique que cette célébration est « une aubaine propice pour évaluer les avancées accomplies, dresser le bilan de l’évolution de la situation de la femme au Maroc et rappeler aussi les aspirations toujours en attente, susceptibles de garantir une égalité effective et impartiale entre les deux sexes ».

« Plusieurs acquis ont été enregistrés lors de ces dix dernières années quant à l’évolution de la situation de la femme au Maroc », mais « il reste que ce chantier de construction d’un statut de la femme libérée de toutes les contraintes héritées du passé et celles nées d’une certaine perception de la place de la femme dans la société n’est pas encore terminé ».

Malgré ses réalisations, le Maroc « a encore du pain sur la planche s’il veut garantir une réelle égalité des sexes et rivaliser avec les pays développés (à) Le Maroc devra donc, à l’image des autres chantiers mettre les bouchées doubles pour garantir une meilleure protection et émancipation aux femmes ».

« La situation requiert aujourd’hui d’élargir l’espace d’égalité et de mettre en place de nouvelles perspectives en vue de la concrétisation de ce principe », estime le journal.

+Libération+ et +Al Ittihad Al Ichtiraki+ estiment que les principes de parité, de l’égalité des chances et du bannissement de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes nécessitent une politique sérieuse, ajoutant que les programmes devant faire face à la marginalisation et à la précarité sociale dont souffre la femme marocaine doivent être une priorité dans les secteurs de l’enseignement, de la formation, de l’emploi et de la santé.

« Ce sont là les conditions nécessaires pour que la femme surmonte les entraves et que l’édification démocratique, dans son aspect social, soit harmonieuse et complète », ajoutent les deux journaux.

+Assahrae Al Maghribia+ écrit, pour sa part, que le Maroc s’est distingué par le développement qu’il a enregistré en matière de respect des droits de la femme, par rapport aux autres pays arabes, ce qui dénote la ferme volonté d’améliorer la situation de la femme sur les plans social, économique et juridique, mais le mouvement féminin marocain aspire à davantage de réalisations qui répondent à leurs attentes en vue d’instituer une citoyenneté complète et effective pour la femme marocaine.

+Rissalat A Oumma+ note que les acquis réalisés en faveur de la femme réitère la place particulière et de choix qu’elle occupe au sein du projet sociétal démocratique du Royaume et traduit de nouveau les engagements du gouvernement en vue d’une intégration effective et efficiente de la femme dans la société.

Pour +Al Haraka+, la femme marocaine est devenue aujourd’hui un partenaire dans le processus de développement que connaît le Maroc sur les plans politique, économique ou social.

Le Maroc a franchi de grands pas sur la voie de la consécration des lois qui renforcent le rôle de la femme dans la société, indique le journal, ajoutant que les grands acquis réalisés par le Royaume en matière de promotion et d’émancipation de la femme contribuera inéluctablement à la diffusion de la culture de l’égalité et à l’encouragement de l’accès de plus en plus fort des femmes aux postes de responsabilité et de décision.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires