PARTAGER
Le mauvais sort semble s’être acharné contre le chanteur Saad Lamjarrad dans la terrible affaire de « viol » qui peut lui valoir une lourde condamnation et éventuellement une extradition aux États-Unis pour une affaire similaire que l’on croyait réglée.
En effet, le chanteur avait été arrêté par la police de Brooklyn à New-York en 2010 suite à une plainte pour agression sexuelle mais cette affaire avait été classée sans suite à la faveur d’un arrangement à l’amiable. Or, il n’en est rien aujourd’hui, puisque la plaignante de l’époque, sentant qu’elle pouvait lui soutirer encore de fortes sommes d’argent, a alerté la justice américaine sur la mésaventure de Lamjarrad en France afin d’agir auprès du juge d’instruction parisien pour ressortir son dossier et le faire rejuger aux États-Unis en l’accusant de récidive.
Et c’est apparemment un fax de la justice américaine à son homologue française qui aurait précipité la décision de la détention préventive en attendant l’examen de l’appel interjeté par ses avocats qui continuent à plaider sa non culpabilité.
L’affaire sera réexaminée le mercredi 2 novembre prochain et ses avocats insistent pour que le juge d’instruction organise un face à face entre le chanteur et celle qui l’accuse de viol et d’agressions volontaires pour comparer les versions de chacun et détecter les failles dans le témoignage de la victime présumée.
La machine judiciaire s’est emballée et pourrait broyer le malheureux chanteur..

Commentaires