PARTAGER

Hasna Ait Boulahcen, la kamikaze qui s’est fait sauter avec une ceinture explosive à Saint-Denis mercredi, serait une Française de 26 ans. Les éléments connus à son sujet sont troublants: elle est présentée à la fois comme une fanatique, une entrepreneuse et une cousine du « cerveau » des attentats de Paris. En raison de ses liens avec Abdelhamid Abaaoud, elle avait été mise sur écoutes.

Abdelhamid Abaaoud a été formellement identifié jeudi comme ayant été tué au cours de l’assaut mené par le Raid dans un immeuble de la commune de Seine-saint-Denis, a annoncé le procureur de Paris.

Les enquêteurs tentent toujours d’identifier les corps d’une à deux autres personnes tuées lors de l’assaut, dont peut-être celui d’une femme, avait indiqué mercredi François Molins.

Une vidéo prise par un habitant du quartier, semble confirmer que la personne déchiquetée par le déclenchement de sa ceinture explosive est bien une femme et qu’elle a parlé aux hommes du Raid.

« Il est où ton copain ? », demande un policier sur cette vidéo diffusée sur les sites de médias. « Ce n’est pas mon copain », répond-elle avant que ne retentisse une explosion.

Le directeur du Raid, Jean-Michel Fauvergue, a déclaré a plusieurs médias qu’il s’agissait bien d’une femme.

La surveillance d’Hasna Ait Boulahcen est l’un des éléments qui ont convaincu les enquêteurs qu’Abdelhamid Abaaoud, la cible de l’opération de mercredi, se trouvait en France. François Molins a également fait état d’un « témoignage ».

La poursuite de l’identification des corps devrait permettre de dire si la femme est bien Hasna Ait Boulahcen, qui aurait 26 ans et serait née dans les Hauts-de-Seine.

Selon la source policière, la jeune femme avait été mise sur écoutes par la Direction générale de la sûreté intérieure (DGSI) pour ses liens avec Abdelhamid Abaaoud, et, parallèlement, par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis pour trafic de stupéfiants.

« Le trafic de stupéfiants alimente les radicalisés, en armes et sur le plan financier », explique-t-elle.

Selon iTELE, la jeune femme se présentait dans les écoutes comme la cousine du commanditaire présumé des attentats, mais il pourrait s’agir d’un titre affectueux.

Selon le journal belge La Dernière Heure, elle a posté sur Facebook le 11 juin dernier une photo avec le commentaire suivant : « Jver biento aller en syrie inchallah biento depart pour la turkie » ! ».

Elle ne cachait pas non plus son admiration pour Hayat Boumeddiene, la veuve d’Amedy Coulibaly, l’auteur de la prise d’otages de l’Hyper Casher de la porte de Vincennes en janvier dernier, ajoute le journal belge.

Commentaires