La liberté de la presse et l’indépendance de la justice gages d’une...

La liberté de la presse et l’indépendance de la justice gages d’une société démocratique (ministre)

165
0
PARTAGER

S’exprimant durant la séance d’ouverture d’un colloque co-organisé par l’Amicale Hassania des magistrats et l’association des magistrats et députés néerlandais, sur le thème: « Le pouvoir judiciaire et les médias: Communication, réalité, enjeux », M. Naciri a souligné l’impératif de « fixer les normes et règles d’éthique devant être adoptées pour régir les relations entre les médias et la justice ».

« Plusieurs initiatives ont été prises dans ce sens, notamment la tenue d’audiences consacrées aux questions de la presse, les visites de délégations de juges à l’étranger pour bénéficier de l’expérience internationale en la matière, sans omettre l’intérêt croissant accordé à la formation des futurs magistrats pour statuer dans les affaires de la presse », a ajouté le ministre.

De son côté, le premier président de la Cour suprême, M. Mustapha Farès, a estimé qu’aucune contradiction n’existe entre les valeurs de justice et de liberté chez les professionnels des médias, ajoutant que la réalisation de la démocratie et l’édification de l’Etat de droit sont tributaires de la coopération entre justice et médias.

En outre, il a estimé, que pour améliorer le traitement réservé par les médias aux questions juridiques, dans des supports spécialisés, il est nécessaire de promouvoir une culture juridique auprès de la société civile et de la classe politique.

Pour sa part, M. Mustapha Madah, procureur général du Roi près la Cour suprême, a estimé que la relation entre la justice et les médias doit être complémentaire, eu égard à leurs objectifs communs, ajoutant que les deux parties oeuvrent ensemble pour consacrer les valeurs de démocratie et d’égalité.

A son tour, le président de l’Amicale Hassania des magistrats, Abdelhak Elaiassi, a estimé que cette rencontre scientifique a pour objectif de jeter un éclairage sur « l’un des plus importants sujets qui épuisent les juges et les journalistes: la nature et les limites de la relation établie entre le pouvoir judiciaire, d’une part, et les médias, d’autre part ».

Lors de cette rencontre, les débats ont porté, notamment, sur « La relation entre la justice et la presse », « Le pouvoir judiciaire et les médias: Approche de la déontologie de la profession du journalisme » ou encore « La communication entre le pouvoir judiciaire et les médias ».

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires