PARTAGER

Selon toute vraisemblance et selon nos sources, le chef du gouvernement désigné Saad Eddine El Othmani prêtera serment avec son équipe au complet mardi 28 mars dans un dénouement heureux, rapide et inattendu qui fera oublier Benkirane et ses atermoiements.

Les événements se sont succédés ces dernières heures à folle allure avec l’annonce samedi d’un accord sur la formation de la future équipe avec la participation de six partis qui sont, outre le PJD, le RNI et son allié de l’UC, le Mouvement Populaire, le PPS et l’USFP. Un accord à maxima qui n’augure rien de bon pour le partage des portefeuilles ministériels pour lesquels des négociations serrées sont actuellement en cours et doivent s’achever ce lundi au plus tard. Une fois la liste acceptée par le palais, le nouveau gouvernement sera reçu aussitôt après le mardi.

Sauf coup de théâtre, Saad Eddine El Othmani aura accompli une prouesse et battu un record de vitesse pour sortir le pays du blocage dans lequel il s’était enlisé pendant plus de cinq mois. L’après-composition du gouvernement ne s’annonce pas comme une partie de plaisir pour cet homme dont la qualité de consensuel sera mise à rude épreuve d’autant plus que son programme qui sera présenté au parlement n’aura pas été abordé dans le fond avant cette annonce.

Commentaires