PARTAGER

Sommeillant dans les tiroirs depuis 2008, la loi anti-dopage vient enfin de voir le jour cette semaine après son adoption par le parlement. IL était normal que la législation voit enfin le jour suite aux nombreuses recommandations des instances sportives internationales et la multiplication des affaires de dopage ces dernières années dans les arcanes sportives.

L’image de l’athlétisme marocain s’en est trouvée écornée et pas seulement cette discipline olympique en déclin sur la scène mondiale mais également dans d’autres sports , t compris le football et jusqu’à l’haltérophilie. Le texte adopté visant à faire le nettoyage dans le sport national est d’une extrême sévérité avec les contrevenant et prévoit aussi bien de lourdes peines de prison que des amendes importantes en cas de contrôle positif. Ces contrôles vont désormais devenir monnaie courante sous la supervision d’une agence nationale qui sera crée à cet effet et qui disposera de tous les moyens nécessaires, aussi bien humains que techniques pour mener à bien sa mission.

Il est rappeler que l’athlétisme national a été très souvent cité ces dernières années comme étant devenu contaminé par le dopage révélé lors de contrôle d’athlètes marocains de renom et de premier plan au niveau des performances lors de différentes manifestations sportives internationale. La mise à niveau juridique et législative du phénomène arrive à point nommé, en pleine réforme du sport national avec une nouvelle équipe à la tête du Comité Olympique National.

Commentaires