PARTAGER

Khadija Arib, Néerlandaise d’origine marocaine, a été élue mercredi présidente de la chambre basse du parlement des Pays-Bas. C’est la première fois dans ce pays qu’une femme d’origine étrangère occupe un tel poste.

La femme politique a été élue par 83 voix sur les 134 votants valides, indique l’agence Belga. Elue dès 1998 députée sous les bannières du parti travailliste, elle assurait déjà la président par intérim de la Chambre depuis décembre dernier après la démission d’Anouchka van Miltenburg suite à un scandale impliquant un baron de la drogue.

Comme a son habitude, le député populiste Geert Wilders a qualifié cette élection de « jour noir pour l’histoire parlementaire », lui reprochant de détenir la double nationalité marocaine et néerlandaise.

A plusieurs reprises, Khadija Arib avait expliqué avoir voulu renoncer à sa nationalité marocaine, mais le Maroc ne permet pas à ses ressortissants de renoncer à leur nationalité.

La nouvelle président du parlement est arrivée aux Pays-Bas lorsqu’elle était adolescente.

Commentaires