PARTAGER

Le président mauritanien Mohammed Ould Abdelaziz a la dent dure contre le Maroc et mène actuellement une offensive dangereuse pour nuire aux intérêts du royaume tout en se mettant au service de l’Algérie dans le dossier du Sahara.

Outre le fait que son pays n’est pas représenté à Rabat puisqu’il maintient sa décision de ne pas y nommer un ambassadeur, le chef de l’état mauritanien multiplie les gestes hostiles avec des provocations peu diplomatiques et contraires aux rapports de bon voisinage.

Rien n’explique en effet la passivité manifeste de la Mauritanie devant les mouvements de troupes des séparatistes du Polisario à ses frontières ni son entêtement, remarqué par tous les présents au dernier sommet arabe qui s’est tenu à Nouakchot, à mettre bien en vue des cartes amputées du Sahara Marocain pour montrer son parti pris et se mettre en porte-à-faux par rapport aux positions initiales d’un état qui entretenait les meilleures relations avec son voisin marocain. Mais le plus grave est à venir puisque les autorités mauritaniennes ont promis de s’opposer de toutes leurs forces au projet de gazoduc reliant le Nigéria au Maroc et qui devrait traverser en principe la Mauritanie du sud au nord.

Commentaires