La médina de Tétouan, un patrimoine universel  » menaçant ruine « 

La médina de Tétouan, un patrimoine universel  » menaçant ruine « 

186
0
PARTAGER

Par Mustapha el Kadaoui

Conférences, tables rondes, expositions consacrées à la préservation de cette ville ancienne aux sept portes se succèdent avec des appels pressants pour une intervention rapide des autorités, élus, société civile, population, afin d’éviter le pire.

La table ronde organisée vendredi dernier par l’ONG Tétouan-Asmir sous le thème: « quel projet pour sauver la ville ancienne de Tétouan ? », s’inscrit dans ce sillage.

Des chercheurs, académiciens et experts marocains et espagnols ont tenté, une fois encore, à travers leurs interventions, de mettre le doigt sur la plaie, question d’éveiller les consciences et partant, le sursaut nécessaire. Les responsabilités sont partagées par les différentes composantes de la population tétouanaise, et tout effort visant à sauver ce qui peut l’être doit bénéficier d’un soutien politique à haut niveau, a, d’emblée, martelé M. M’hamed Benaboud de la faculté des lettres de Tétouan et spécialiste de la médina.

Selon lui, le projet global pour la sauvegarde de cette médina n’existe pas encore, d’où cet appel à en élaborer un dans les mois, voire les semaines à venir. Et de proposer des idées et des grandes lignes pour ce projet qui, a-t-il souligné, doit disposer d’une vision globale, d’ou la nécessité de fixer les priorités qui, d’après cet expert, vont, outre de la décision politique à haut niveau, de la création d’une agence indépendante pour la sauvegarde de la médina, celle de postes de police de proximités, à l’aménagement et la restauration de grandes ruelles commerciales de la médina, en passant par l’organisation de la circulation piétonne, le soutien aux maisons menaçant ruines (plus de 670), à celles à valeur historique.

A cet égard, il a cité l’exemple de la maison BenAboud, qui a abrité cette table ronde, devenue musée régional du mouvement national de la résistante. Cette maison illustre parfaitement la bonne coopération avec le gouvernement andalou qui, avec la commune urbaine de Tétouan et l’ONG Tétouan Asmir y ont effectué des travaux de restauration ayant duré huit mois, a-t-il expliqué. Parmi les autres priorités citées par M. Benaboud figure la rénovation de l’ancien réseau d’alimentation en eau, communément appelé Shkundu. Fierté des habitants de la médina, les Shkundus qui datent de plus de trois siècles fournissent l’eau aux foyers et aux nombreuses fontaines qui font le charme et la gaieté de la médina.

Benaboud a également appelé à la restauration du cimetière musulman et la création d’un musée dédié aux  » mazzmoras « , anciens silos souterrains réaménagés en prisons pour les Espagnols et les Portugais au 18e siècle, et dont l’un d’eux avait servi d’église construite par les détenus pour y exercer leur culte.

Pour sa part, Bernardine Lindez Vilchez de l’université de Grenade dont l’intervention avait pour thème  » paysage culturel, une vision holistique du patrimoine « , a insisté sur la nécessité de redoubler d’effort de la part des deux pays pour sauver ce patrimoine universel.

Apres avoir souligné la beauté de l’architecture musulmane, l’intervenant a souligné que l’objectif final est de  » capturer l’âme  » de cette vieille de 10 siècles, qui n’a rien perdu de son charme andalou.

Quant à M. Bouabid Bouzid, artiste peintre et directeur de l’école nationale des beaux arts de Tétouan, son intervention sous le thème: « détérioration de la beauté du patrimoine artistique de la ville ancienne de Tétouan « , a consisté en la projection d’une série de photos  » no comment  » sur les  » massacres  » constatés à certains endroits de la ville ancienne où l’on voit le niveau de détérioration et des dégâts irréversibles commis à l’encontre de cette médina dont les remparts datent de la fin du XVe siècle et dont l’accès se fait par 7 portes: Bab El Oqla, Bab Saaida (vers l’Est), Bab Mqabare et Bab Ejjyafe (vers le Nord), Bab Nouader (vers l’Ouest), Bab Toute, Bab Remouz (vers le Sud).

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires