La méningite: « un des plus graves problèmes de santé du pays »

La méningite: « un des plus graves problèmes de santé du pays »

186
0
PARTAGER

Intervenant lors d’une réunion sur les moyens de prévention et de maîtrise de la méningite, placée sous le thème « Multiplions nos efforts pour réduire les décès dus à la méningite », le ministre a souligné que son département observe de près la situation et a entrepris l’ensemble des mesures nécessaires pour endiguer cette maladie.

Les cas de méningite enregistrés au Maroc sont « stables, dispersés et isolés et ne suscitent aucune inquiétude », a-t-il réaffirmé, rappelant que 1.006 cas, dont 111 décès, ont été enregistrés au Maroc en 2012, contre 1.058 en 2011 (126 décès) et 2.037 en 2008.

Il a cité, dans ce sens, la prise en charge gratuite de l’ensemble des cas ainsi que de l’entourage des malades, les vaccins obligatoires, la déclaration obligatoire des cas, le diagnostic précoce et la sensibilisation, ajoutant que, dans le cadre de la coopération avec l’Organisation mondiale de la santé, il a été procédé à plusieurs interventions visant l’amélioration des prestations d’analyses et de collecte des données épidémiques.

Il a également rappelé les grandes lignes du programme national de lutte contre la méningite, lancé en 1989, mettant l’accent sur l’importance du respect des critères cliniques de diagnostic, l’élaboration et l’activation de nouveaux procédés de traitement, le développement de la recherche scientifique, la mise en place d’une nouvelle approche de vaccination, la tenue d’un rencontres annuelles traitant de cette question et le renforcement du partenariat entre les secteurs public et privé en la matière.

Faisant observer que la dernière situation épidémique au Maroc remonte à 2005 à Chefchaouen, il a relevé que la méningite « constitue toujours un des plus graves problèmes de santé dans notre pays ».

Cette maladie, qui touche plusieurs régions du Maroc et de manière individuelle, « s’est développée lors de la dernière décennie, enregistrant une hausse du nombre de cas, notamment les décès, à hauteur de 7 à 12 pc », a-t-il indiqué, précisant que dans la période entre 2005 et 2012, 10.500 cas ont été enregistrés, dont 10.40 décès.

 

 

 

Actu-maroc.com_______________

 

Commentaires