PARTAGER

Comment une erreur médical commise sur une chatte appartenant à une famille de Fès  peut-elle provoquer tant de colère et une telle solidarité?

Les réseaux sociaux n’ont plus que le mot  » criminel » pour désigner un vétérinaire de la ville de Fès, à l’origine d’une chatte de race siamoise et prénommée Chiara, qui serait morte entre ses mains après une banale opération pour lui retirer un soit disant kyste.

La propriétaire de l’animal l’accuse d’avoir menti au moment de délivrer le diagnostic et de ne pas être à la hauteur de l’exercice de sa fonction, en évoquant d’autres erreurs et d’autres moyens pour lui soutirer de l’argent. Demandant au médecin de lui fournir le kyste retiré du ventre entièrement ouvert de la chatte au cours de l’opération, alors qu’il avait présenté l’intervention comme bénigne, le vétérinaire s’est confondu en explications guère convaincantes qui n’ont pas apaisé la famille qui chérissait la bête depuis deux années et demi et qui a été complètement bouleversée par l’annonce de sa mort, comme elle l’aurait été pour un être humain cher. La fin de l’histoire ne s’arrête pas là, car la propriétaire de la défunte chatte, qui a arraché la plaque du vétérinaire, a décidé de le poursuivre en justice en le traitant de criminel, de le faire rayer de l’ordre des médecins et de lui faire subir les pires humiliations sur Facebook en demandant l’aide des internautes.

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

Commentaires