PARTAGER
Plus  d’une semaine après avoir assisté pour la première fois , un rare privilège accordé à un chef d’état étranger aux pays du Golfe au sommet du CCG, , le roi Mohammed VI poursuit son périple dans cette région du monde pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie au moment où le Maroc se rapproche encore plus de cette région dont les pays l’avaient invité à faire partie de leur ensemble en raison des relations très fortes qui les unissent et le partenariat stratégique tissé ensemble.
Alors que ces liens profonds se démontraient surtout avec l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis, le souverain s’attache à privilégier les rapports à niveau égal avec l’ensemble des états composant le Conseil de Coopération du Golfe avec lequel des accords de première importance viennent d’être passés au moment où des parties hostiles au royaume misaient sur un éloignement et un délitement de ces relations en raison de la crise du pétrole et des difficultés financières qui en résultent pour ces pays, tous de grands producteurs. Et c’est ainsi que le royaume développe depuis peu et à travers cette longue visite dans la région, une stratégie de rapprochement intégrée qui fait du royaume le premier pays allié et le partenaire privilégié pour l’avenir avec un bloc qui se promet d’accompagner Rabat dans la défense de son intégrité territoriale de la meilleure manière: la réalisation à travers des investissements de grande envergure dans des projets dans les provinces sahariennes.
Par Jalil Nouri

Commentaires