PARTAGER

L »actrice marocaine très controversée pour son rôle sulfureux dans le film « Zine LiFik » toujours interdit au Maroc, refait parler d’elle au niveau artistique après avoir occupé des mois durant, la rubrique des faits divers qui en ont fait l’artiste la plus haie de son pays.

Complètement rangée à présent et n’ayant que sa carrière à l’esprit, elle ne rêve que de réussite professionnelle et tente d’oublier ses déboires avec le cinéma marocain. Et pour cela, elle sera bientôt à l’affiche d’un film français traitant de l’immigration et des difficultés d’adaptation d’une femme d’origine algérienne rejetée parl a société française.

Un thème ressassé par le cinéma français mais qui permet à Loubna Abidar de changer totalement de registre pour montrer ses véritables talents d’actrice qui peut jouer d’autres personnages que celui dans laquelle elle apparait dans son dernier film marocain et qui lui a valu des démêlés avec la presse, la justice et l’opinion publique marocaine.

Cette mauvaise expérience, Abidar semble vouloir l’oublier définitivement avec le nouveau défi qu’elle s’est lancée et qui, elle l’espère, la montrera sous son vrai jour.

Commentaires