La participation des marocains au référendum constitutionnel, un signal fort du retour...

La participation des marocains au référendum constitutionnel, un signal fort du retour de la confiance politique

138
0
PARTAGER

Partant du fait que le choix de la participation est le moyen le plus pertinent pour la construction de la démocratie et la restauration de la confiance, SM le Roi a tenu, dans Son discours du 17 juin, à mettre l’accent sur la participation dans la mise en Œuvre dudit projet pour consacrer la nouvelle loi fondamentale du pays.

« Nous avons tenu à ce que, pour la première fois dans l’histoire de notre pays, la Constitution soit faite par les Marocains, pour tous les Marocains « , avait dit le Souverain dans son discours avant de souligner : « Toute Constitution, quel qu’en soit le degré de perfection, ne saurait constituer une fin en soi. Elle est plutôt un moyen d’instaurer des institutions démocratiques. Celles-ci nécessitent des réformes et une mise à niveau politique qu’il appartient à toutes les parties prenantes de mettre en oeuvre afin de concrétiser notre ambition collective visant à réaliser les objectifs de développement et à assurer aux citoyens les moyens et les conditions d’une vie digne ».

Le taux de participation qui a atteint 70,62 pc, selon les résultats partiels et provisoires des 2/3 des bureaux de vote, prouve une adhésion massive des citoyens au projet de société moderne et démocratique initié par leur Roi, démontrant la vacuité de l’appel au boycott lancé par certains. Ce fût une erreur car cette option était basée sur une démarche négative qui dénote une négation à la démocratie : le refus d’argumenter une proposition et le refus de se compter dans les urnes.

La décision des Marocains de se rendre aux bureaux de vote, en cette journée marquée par une forte canicule, montre à quel point les citoyens ont opté pour le changement, mais à travers des moyens pacifiques et civilisés. Ils considèrent de ce fait que les dispositions et les nouveautés apportées au texte de la Constitution, revêtent une grande importance et sont de nature à faire du Royaume un pays qui n’a rien à envier aux autres pays démocratiques, ou toutes les garanties de respect des droits, des libertés et de la dignité humaine sont respectées.

Avant de soumettre ce projet à référendum, SM le Roi a confié le dossier à une commission consultative qui a écouté durant plus de trois mois les avis et les contributions de tous les acteurs à commencer par toutes les formations politiques, en passant par les organisations syndicales, associatives et de la jeunesse. Chaque partie a en effet apporté des propositions et des recommandations, qui ont permis la confection du nouveau Texte, qui a été qualifié de révolution et de tournant historique par nombre de pays et d’organisations internationales et surtout par des pays démocratiques séculaires.

 » Ce processus, Nous l’avons entamé dès Notre accession au Trône, en parfaite communion avec toutes les forces vives de la Nation. Et c’est grâce à lui, du reste, que nous sommes parvenus, trois mois après le lancement du processus de révision constitutionnelle, à mettre au point une nouvelle charte constitutionnelle démocratique.

Ce texte repose sur le cadre référentiel avancé de Notre Discours historique du 9 mars dernier qui a recueilli l’adhésion unanime de la nation.

Il s’appuie également sur les propositions pertinentes avancées par les instances politiques, syndicales, associatives et de jeunesse, ainsi que sur le travail novateur accompli par la Commission consultative et l’action constructive menée par le Mécanisme politique, Commission et Mécanisme que Nous avons mis en place précisément à cette fin « , avait noté SM le Roi pour mettre en relief la contribution démocratique et l’approche participative, qui a permis  » d’aller, au-delà de la révision de la Constitution actuelle, vers la confection d’une nouvelle Constitution, laquelle « se distingue par trois caractéristiques majeures, tant au niveau de la méthodologie de son élaboration, qu’aux plans de la forme et du contenu « .

Le climat dans lequel s’est déroulé le référendum a été salué par les journalistes étrangers, accrédités pour la couverture de cet événement, qui ont souligné que cette réforme constitutionnelle constitue un pas positif sur la voie de l’édification d’une démocratie réelle de nature à faire du Maroc un pays pionnier au niveau du Maghreb et du contient africain.

 

MAP__________________________

 

 

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires