Maison A la une La police américaine a tiré et tué 987 personnes en 2017

La police américaine a tiré et tué 987 personnes en 2017

529
0
PARTAGER

Les policiers américains ont abattu près d’un millier de personnes en 2017, soit légèrement plus que l’année précédente, selon un décompte publié lundi par le quotidien The Washington Post .

Au total, 987 personnes ont perdu la vie sous des balles policières l’an dernier, contre 963 en 2016 et 995 en 2015, a indiqué le journal qui tient un relevé des fusillades impliquant des policiers depuis 2015. Il se base sur la presse locale, des publications officielles et les réseaux sociaux. Il n’y a pas aux Etats-Unis de décompte officiel aussi fiable ou aussi complet.

L’utilisation de la force létale par les policiers est sujet à controverses ces dernières années après la mort de plusieurs hommes noirs désarmés, provoquant des manifestations à travers tout le pays et parfois des émeutes. Selon le Post, dix-neuf hommes noirs non armés ont été tués par les forces de l’ordre l’an dernier contre dix-sept en 2016 et 36 l’année précédente.

Le journal a relevé que le nombre d’hommes noirs atteint un niveau disproportionné parmi les personnes tuées par des balles policières: armés ou non, ils ont représenté 22% du total, alors que les hommes noirs ne représentent que 6% de la population américaine.

Toutes origines ethniques confondues, les policiers ont abattu 68 personnes désarmées l’année dernière, contre 51 en 2016 et 94 en 2015. « Le coup de projecteur sur ce problème a incité les policiers à être plus prudents dans des situations avec une personne désarmée », a relevé auprès du journal Chuck Wexler, directeur exécutif du Police Executive Research Forum.

Selon la base de données du Washington Post, 735 personnes abattues étaient en possession d’armes blanches ou à feu. En 2016, elles étaient 693. D’après la police fédérale (FBI), 46 policiers ont été tués pendant l’exercice de leurs fonctions en 2017 contre 66 l’année précédente.

Commentaires