PARTAGER

La justice a décidé de mettre en examen cette semaine cinq ressortissants de nationalité marocaine arrêtés au port de Sète en possession de 1000 panneaux photovoltaïques.

Ces arrestations font suite à des renseignements fournis par le centre de coopération policier et douanier de Vintimille (Italie), indique le journal Ouest France, qui explique que le 21 août dernier, 1 000 panneaux photovoltaïques, qu’ils apprêtaient à embarquer sur un ferry à destination au Maroc, ont été découverts au port de Sète par les services de police et de douane.

« C’est une affaire qui sort de l’ordinaire », a déclaré le procureur de la République de Montpellier Christophe Barret lors d’un point de presse, parlant d’un véritable trafic organisé.

Toujours selon le procureur, les cinq ressortissants marocains étaient payés entre 700 et 1200 euros chacun pour transporter cette marchandise dont le prix à la revente au Maroc est estimé à 1,5 million d’euros.

Commentaires