PARTAGER

Depuis le début de cette semaine, des descentes de police rythment le quotidien du marché de « Derb Omar » un haut lieu du commerce à Casablanca pour retrouver les traces d’un supposé circuit de vente de poupées gonflables à usage sexuel, interdites au Maroc comme tous les autres sex-toys.

La rumeur s’est vite répandue comme une trainée de poudre pour prétendre que ces poupées en provenance de Chine, avaient été mises en vente dans certaines boutiques de ce marché et seraient à l’origine d’une forte affluence de clients à l’origine de l’objet défendu mais que les marocains connaissent bien visiblement.

La rumeur a été jusqu’à présenter la variété des modèles présentées et leurs prix compris entre 900 et 2500 dhs, chose qui a donné une certaine crédibilité à cette information non confirmée puisque àprès plusieurs jours d’inlassables recherches en raison d’un mouvement de protestation sur les réseaux sociaux, aucune trace des poupées interdites n’a été trouvée alors que curieux et clients popentiels continuent à venir quotidiennement au marché pour chercher à se procurer les célèbres poupées chinoises mais sans les trouver en vente, ajoutant à leur frustration.

Commentaires