LA POLYGAME DU MINISTRE CHOUBANI BRAQUE LES PROJECTEURS SUR LE MAROC

LA POLYGAME DU MINISTRE CHOUBANI BRAQUE LES PROJECTEURS SUR LE MAROC

1503
0
PARTAGER

L’annonce du futur mariage du ministre en charge des relations avec le
parlement et la société civile avec sa collègue au gouvernement déjà
divorcée , ministre déléguée à l’enseignement supérieur et la
recherche scientifique, Soumia Benkhaldoun, cette annonce n’a pas fini
de faire des dégâts collatéraux pour le gouvernement et le pays tout
entier. Cette affaire qui est devenue politique à l’intérieur du pays
est en train de devenir une affaire d’état au niveau de l’étranger où
les observateurs qui s’intéressent à cette région du monde se
demandent comment un pays qui cherche à se donner et à défendre une
image de progrès et de modernité, peut laisser son gouvernement se
compromettre dans une union d’un ministre bigame et donner ainsi un
exemple négatif à ne pas suivre qui rappelle des pratiques d’un autre
temps révolu.

Comme autre incidence, chose tout à fait compréhensible, ces mêmes
observateurs qui scrutent avec avidité tous les faits et gestes qui
agitent la société marocaine, se sont jetés comme un seul homme sur le
texte de la « moudawana », le code de la famille pour savoir quelle
genre de référence il fait à la polygamie pour être sûrs de sa
légalité. Un sujet devenu ces derniers temps au centre d’un débat de
société. Le PJD, parti conservateur par excellence, savait-il, qu’en
entrant au gouvernement et en prendre la tête il allait faire autant
de vagues avec cette affaire qui risque de l’emporter.

Commentaires