La préfecture de police de Rabat adopte une stratégie de sûreté complémentaire...

La préfecture de police de Rabat adopte une stratégie de sûreté complémentaire pour lutter contre le crime et les différents actes de délinquance

2219
0
PARTAGER

Le préfet de police de Rabat-Salé-Skhirat-Témara-Khémisset, Mustapha Moufid, a relevé samedi que la Préfecture adopte une stratégie de sûreté complémentaire basée sur la prévention du crime grâce à une présence renforcée des patrouilles d’agent de sécurité dans les lieux publics et des mesures répressives pour les différents actes de délinquance à travers notamment le renforcement des interventions sur le terrain.

S’exprimant à l’occasion de la célébration du 59è anniversaire de la Sûreté Nationale, M. Moufid a fait savoir que cette stratégie a permis de traité 39.924 affaires enregistrées en 2014, sur un total de 41.377, soit un taux de réussite de 96 pc, tandis que 13.500 affaires, sur un total de 15.904, ont été traitées durant le premier trimestre de 2015 avec un taux de réussite de 86,81 pc.

Il a également relevé que le nombre des personnes présentées à la justice au niveau de la préfecture, durant le premier trimestre 2014, s’est élevé à 48.142, contre 10.259 personnes durant la même période de l’année en cours.

M. Moufid a également précisé que, durant l’exercice précédent, les services de police ont démantelé 248 bandes criminelles spécialisées dans le vol avec violences, les vols qualifiés et de voitures, ainsi que 45 réseaux de trafic de stupéfiants et des comprimés psychotropes. Ils ont ainsi saisi 228 kg de Chira, 209,5 grammes de cocaïne et 177.876 comprimés psychotropes.

Durant le premier trimestre 2015, le préfet de police de Rabat a signalé l’arrestation de 55 bandes criminelles spécialisées dans les crimes liés à l’atteinte à la propriété et l’intégrité physique des personnes, outre 25 cellules criminelles spécialisées dans le trafic de drogues, notant la saisie de près de 36 kg de Chira, 30.196 comprimés psychotropes et 16,5 grammes de cocaïne.

Il a, en outre, ajouté que les opérations de sécurité ont permis de réduire significativement le taux de criminalité et mené à l’arrestation, en 2014, de 38.750 personnes en flagrant délit, dont 9.206 personnes recherchées pour différents crimes.

Dans le cadre des mesures répressifs des fraudeurs du Code de la route, quelque 222.666 infractions de circulation ont été enregistrées, tandis que la ville de Rabat, dans le cadre sa contribution à la préservation de l’environnement, a enregistré 1.373 infractions au droit de l’environnement.

Conscient de l’importance de la formation dans la réalisation de ses objectifs stratégiques soulignés, la préfecture de police de Rabat, a adopté un plan visant à réhabiliter les compétences de son personnel selon un programme de formation comprenant la sûreté publique, la police judiciaire et les renseignements généraux. Ledit plan a été inauguré par des cycles de formation dans les techniques de recherche judiciaire sur le terrain au profit de 580 officiers de la police judiciaire.

Dans un cadre lié, les services de la sûreté relevant de la préfecture de Rabat ont organisé durant le premier trimestre 2015 près de 1.413 rencontres de communication en collaboration avec plusieurs associations autour de la sensibilisation à l’importance du rôle de la société civile dans l’élaboration et l’évaluation des actions de sécurité. Quelque 25.482 élèves appartenant à 470 établissements scolaires ont bénéficié de ces campagnes de sensibilisation organisées par les services de la préfecture de police en collaboration avec des associations au niveau des villes de Rabat, Salé, Skhirat, Témara et Khémisset.

Commentaires