La Première Rencontre nationale de la nouvelle courte à Dakhla rend hommage...

La Première Rencontre nationale de la nouvelle courte à Dakhla rend hommage au grand nouvelliste marocain Ahmed Bouzfour

237
0
PARTAGER

Les écrivains, les critiques et les chercheurs marocains présents à cette rencontre, à l’instar de MM. Hassan El-Baqali, Mohamed Ait Henna et Abdellatif Boujemla, ont été unanimes à saluer les travaux de Ahmed Bouzfour et sa place dans la littérature marocaine, mettant en relief ses qualités créatives, sa vive sensibilité humaine, ses belles oeuvres littéraires et ses grands talents indéniables d’écrivain confirmé et hors de commun.

Les différents témoignages ont qualifié Bouzfour « de l’un des piliers de l’écriture des nouvelles au Maroc et dans le monde arabe » et « d’écrivain d’exception », mettant en avant l’élégance et la profondeur de son style, son savoir-faire narratif et la maestria de la construction de ses nombreux écrits qui ont enrichi le patrimoine littéraire national.

M. Bouzfour s’est dit à cette occasion très honoré de participer à cette rencontre à Dakhla, exprimant toute sa gratitude et sa reconnaissance pour l’hommage qui lui été rendu par les participants à cette première édition, organisée par l’académie régionale d’éducation et de formation de Oued-Eddahab-Lagouira.

Tenue en collaboration avec le conseil municipal et la direction régionale de la culture, cette première édition, baptisée « l’édition d’Ahmed Bouzfour », a été consacrée au débat autour de la situation de la nouvelle courte au Maroc, de ses spécificités, de sa structure, des thèmes et des sujets qu’elle traite, ainsi que sa consécration en tant que genre littéraire à part entière, avec ses propres codes et caractéristiques.

Cette rencontre de deux jours, organisée à  » la salle honorifique  » de Dakhla, a été maquée notamment par l’organisation d’un séminaire sur « la nouvelle courte marocaine au troisième millénaire », outre des ateliers sur l’écriture et l’étude de la nouvelle au profit des élèves.

Le séminaire a été l’occasion de souligner l’évolution de l’écriture des nouvelles courtes au Maroc et du nombre d’associations intéressées par ce genre littéraire, mettant l’accent sur la nécessité de renforcer la coordination entre ces associations et de développer la recherche et l’analyse critique de l’écriture des nouvelles au Maroc.

La rencontre a donné également lieu à des lectures de nouvelles par un parterre de nouvellistes marocains, dont Bouzfour, Beqali, Ait Henna, Bensaber, Bochentouf, Mustapha Boutline, Ahmed Chikir, Mohamed Sabar, Mohamed Alhadi et Loubna Abdellaoui.

Elle a été couronnée par la remise de prix aux vainqueurs  » du prix de la nouvelle de la première édition de Ahmed Bousfour ». Le premier prix est revenu à l’écrivaine Rabiaa Abdel Kamel, alors que les deuxième et troisième prix ont été attribués à Tarek Chahir et à Hicham Najah.

Selon les participants à  » la Première Rencontre nationale de la nouvelle courte  » à Dakhla, cet avènement vient enrichir la scène littéraire au Maroc, consacrer l’échange entre les écrivains, mettre en avant la diversité culturelle nationale, et faire du chef-lieu de la région de Oued-Eddahab-Lagouira, un centre rayonnant pour célébrer la création culturelle et artistique.

 

MAP___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Commentaires