Maison A la une LA RÉACTION DU GOUVERNEMENT AU SUJET DES VIOLS DE TRAVAILLEUSES MAROCAINES EN...

LA RÉACTION DU GOUVERNEMENT AU SUJET DES VIOLS DE TRAVAILLEUSES MAROCAINES EN ESPAGNE

945
0
PARTAGER
Les habitants du sud de l’Espagne ne parlent plus dans leurs discussions que de cette affaire sordide de viols de marocaines travaillant dans des fermes pour la cueillette des fraises, à titre saisonnier. Au Maroc, ce scandale ne semble guère émouvoir le ministre Yatim, en charge des contrats de ces femmes et va même jusqu’à nier ces agressions alors que la justice espagnole s’est saisie de ce dossier.
Devant les plaintes des victimes qui s’entassent dans les commissariats dans la ville andalouse de Huelva et devant les premières interpellations de présumés violeurs, les syndicats agricoles espagnols ont décidé de voler au secours des travailleuses oubliées par le gouvernement de leur pays qui pense surtout à maintenir et préserver ses bonnes relations avec le voisin et ne pas remettre en cause ces contrats saisonniers qui le soulagent du poids du chômage dans la région du Gharb d’où sont originaires ces jeunes filles et ces mères de famille, livrée dans des fermes à des brutes, sans pitié, qui ont transformé la durée de leur contrat en calvaire insupportable, en les soumettant au quotidien à des viols collectifs. En cas de refus ou de dénonciation, les travailleuses saisonnières, surnommées les femmes-fraises en Espagne se voient renvoyées dans leur pays, sans ressources et sans espoir de bénéficier d’un nouveau contrat pour faire vivre leurs familles. Un vrai drame humain d’exploitation et de traite d’êtres humains que l’Europe s’apprête à traiter, comme il se doit, contrairement au Maroc.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires