PARTAGER

Malheureux qui comme Cheikh Fizazi a fait un mauvais voyage. 

Qui l’aurait cru,  la fameuse technique Fizazienne intitulée opération spéciale « Gas3a de couscous » de la réconciliation n’ était que temporaire, pas mal joué mais heureusement ratée. Décidément, le destin de notre cher et vieil ami Cheikh Fizazi a voulu le faire passer à la casserole de purification, de par sa collection variée de chefs d’accusations mal déglutit non seulement par l’opinion publique Marocaine honorable à ses valeureux principes. Le frère de Hanane, sa victime, ainsi que plusieurs associations et Organismes Marocains, cheikh Fizazi devra comparaitre devant la justice à la requête de l’avocat de la victime auprès du Procureur Général.

Chose qui est sure, ce n’est pas pour demain qu’il sera prêt à donner un cour de prêche embobineuse selon sa théologie maléfique d’usurpation et du comment tirer profit de la naïveté et de l’inconscience. Durant sa prochaine assise, la question qui se pose,  réussira-t-il à s’en sortir par un coup de théâtre devant la Justice Marocaine connaissant son lourd passé et présent ? Chose quasi-improbable et insensée. Ce qui est sur, c’est que Cheikh Fizazi n’est pas prêt d’en finir de faire parler de lui et surtout de faire couler l’encre de la presse Marocaine et étrangère.

Par Tomer Bayssiere

Commentaires