La répression continue en Syrie : Bain de sang hier à Hama

La répression continue en Syrie : Bain de sang hier à Hama

188
0
PARTAGER

Les manifestants, 50 000 à Hama, selon Rami Abderrahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, espéraient rendre hommage aux enfants tués dans la répression de la contestation contre le régime Al Assad.

 

Au nord du pays, des dizaines de milliers de personnes venues des environs se sont rassemblées à Maaret al Nouman. Plus de 5 500 personnes ont également manifesté à Qamichli, Amouda et Ras Al Aïn, a affirmé Hassan Berro, un militant kurde des droits de l’homme, cité par l’AFP. Sur la côte ouest, 5 000 personnes ont manifesté à Banias (ouest). Et dans le sud, les forces de sécurité ont tiré en l’air pour disperser une manifestation à Jassem, près de Deraa, l’épicentre de la révolte, selon un militant des droits de l’homme. A Damas et dans des localités proches, des milliers de manifestants étaient aussi réunis, selon, Abdel Karim Rihaoui, chef de la Ligue syrienne des droits de l’homme.

Le régime persiste par contre de soutenir que les auteurs des tirs sont des membres de «groupes armés» cherchant à semer le trouble dans le pays. Dans la journée d’hier, le réseau internet était coupé à Damas et à Lattaquié, grande ville côtière dans le nord-ouest du pays, selon des habitants. Les manifestants voulaient rendre hommage aux 30 enfants tués par balle dans la répression depuis le début du mouvement de contestation, le 15 mars. Jeudi dernier, 15 civils ont trouvé la mort à Rastan, dans la région de Homs (centre), selon un militant des droits de l’homme. Depuis la mi-mars, la répression menée par le régime de Bachar Al Assad a fait plus de 1100 morts, selon l’opposition. Sur le plan politique, des centaines d’opposants réunis à Antalya, dans le sud de la Turquie, se sont engagés à faire leur possible «pour faire chuter le régime».

Ils ont réclamé la «démission immédiate» de  Bachar Al Assad. Sur le plan diplomatique, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a regretté jeudi que la communauté internationale ne soit pas plus unie face au régime syrien.
Rédaction Internationale

P.I.________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires