La révision constitutionnelle annoncée par SM le Roi place la question de...

La révision constitutionnelle annoncée par SM le Roi place la question de l’égalité au centre des réformes (Mme Skalli)

133
0
PARTAGER

Cette révision place la question de l’égalité au centre des réformes à travers l’appel à la constitutionnalisation de mesures garantissant l’accès des femmes aux mandats électoraux mais aussi à travers les engagements du Maroc dans le cadre des conventions internationales, notamment la Convention des Nations Unies pour l’Elimination de Toutes les Formes de Discrimination contre les Femmes (CEDAW), a souligné la ministre qui s’exprimait à l’ouverture d’un atelier régional sur la CEDAW.

Elle a relevé que le parachèvement de l’adhésion aux instruments internationaux en général et la levée des réserves sur la CEDAW et l’adhésion à son protocole facultatif se trouve au centre de ces chantiers de réforme, rappelant que le Souverain avait annoncé en 2008 la levée des réserves sur cette convention.

« Les politiques et réformes audacieuses réalisées en matière de droits humains en général et de droits des femmes en particulier nous ont vraiment permis de rendre caduques bon nombre de ces réserves », a-t-elle poursuivi lors de cette rencontre initiée par la commission économique pour l’Afrique (CEA) et l’ONU femmes/bureau pour l’Afrique du nord.

Mme Skalli a souligné que le Royaume « a réalisé des avancées notoires grâce au leadership et à la vision de SM le Roi en faveur des droits humains et de l’égalité » et grâce aux grands efforts du mouvement pour les droits des femmes.

Parmi les avancées réalisées en matière de promotion des droits des femmes et de l’égalité, la ministre a cité la réforme du code de la famille, suivie de celle de la nationalité qui donne à la femme le droit de transmettre sa nationalité d’origine à ses enfants nés de père étranger, la mise en place d’une stratégie nationale contre les violences faites aux femmes, outre les progrès notables accomplis au niveau de la prise en charge des femmes victimes de violence.

La ministre s’est également attardée sur la parité dans la gestion des affaires publiques, citant à cet égard la mise en place du système des listes additionnelles réservées aux candidatures féminines, lors des élections municipales de 2009.

Elle a par ailleurs annoncé l’élaboration d’un agenda gouvernemental de l’égalité 2001-2015 qui constituera une feuille de route pour le gouvernement pour les 5 années à venir.

Pour sa part, la directrice du bureau pour l’Afrique du nord de la CEA, Karima Bounemra Ben Soltane, a affirmé qu’au cours des dernières décennies, à des degrés divers, la situation des femmes en Afrique du nord, leurs droits, leurs capacités et les opportunités qui leur sont offertes se sont incontestablement développés, relevant que malgré ces acquis, d’importantes disparités persistent encore.

Elle a en outre indiqué que l’objectif de cet atelier est d’appuyer les efforts des pays nord-africains pour la mise en oeuvre de la CEDAW et de son protocole facultatif en offrant une plate forme d’échanges entre les différentes parties impliquées dans le suivi et la mise en œuvre de la convention.

Mme Leila Rhiwi, chargée du bureau sous régional pour l’Afrique du nord ONU-femmes, a mis l’accent sur l’action menée par cette instance onusienne en matière d’égalité des sexes, faisant savoir que le rôle d’ONU-femmes est d’aider les pays à appliquer les règles en la matière, de leur fournir un appui technique et financier pour la mise en œuvre de la CEDAW et d’assurer une institutionnalisation systématique de l’approche genre.

Elle a estimé que le renforcement du mouvement des femmes est un facteur essentiel dans le processus démocratique, relevant que la question de l’égalité fait partie intégrante du développement humain et économique.

Cet atelier de deux jours connaît la participation de représentants gouvernementaux chargés de la promotion des femmes, ainsi que de magistrats et de parlementaires représentant les sept pays de la sous-région (Maroc, Tunisie, Algérie, Mauritanie, Libye, Soudan et Egypte).

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires