Maison A la une LA RIPOSTE S’ORGANISE CONTRE LE PROJET DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC PAYANT

LA RIPOSTE S’ORGANISE CONTRE LE PROJET DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC PAYANT

634
0
PARTAGER

Bien que le gouvernement ait formellement démenti de préparer une loi afin de mettre fin à la gratuité de l’enseignement public, opinion nationale et syndicats ne lâchent pas ce cheval de bataille que leur offre El Othmani.

Le Syndicat-leader de la CDT mobilise déjà ses troupes pour une grève national dont la date a été fixée au 19 février accompagnée d’un grand rassemblement dans la capitale, mais également dans d’autres villes. Si le chef du gouvernement a du mal à combattre de sa bonne foi, c’est que l’opacité entoure ce projet de loi ainsi qu’une grande cacophonie ambiante.

Certes ce projet de loi et sera discuté cette semaine en conseil de gouvernement hebdomadaire, mais il faudra nuancer. Car il n’est pas question, pour l’instant, d’instaurer un enseignement payant au niveau du primaire et du secondaire, mais uniquement le supérieur et au niveau de certaines branches dans les facultés et certaines grandes écoles.

Les premières visées où se trouvent les étudiants issus de familles aisées restent les facultés de médecine et de pharmacie.Idem pour les écoles d’ingénieurs ainsi que les grandes écoles de commerce, comme l’Iscae et les Encg.

Si ce boulet que traîne le gouvernement n’est pas géré au plus tôt avec tout le doigté nécessaire, c’est tout l’enseignement qui pourrait s’embraser cette année.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires