PARTAGER
Ce n’est pas faute d’avoir des agents de sécurité en nombre suffisant pour la prochaine coupe du monde 2018 que la Russie a demandé des renforts au Maroc dans le cadre de la coopération sécuritaire.
La demande officielle russe concerne essentiellement les unités anti-terroristes marocaines qui ont une excellente réputation à travers le monde, celles qui travaillent dans le cadre des actions menées par le BCIJ, le Bureau Central des Investigations Judiciaires connu sous l’appellation de « FBI marocain » et relevant de la DST, la Direction de la Surveillance du Territoire.
Rendus célèbres en Europe pour leur travail remarquable sur le terrain et pour l’efficacité de leur mission de renseignement qui ont permis à plusieurs pays d’éviter des bains de sang et de démanteler plusieurs réseaux dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes à l’image de Daech. Confrontée aux groupes tchétchènes et à d’autres parties séparatistes à l’origine de plusieurs attentats spectaculaires sur son sol et en pleine capitale, la Russie compte beaucoup sur l »expérience des unités marocaines pour se prémunir contre des actions terroristes qui viendraient gâcher la fête mondiale du football qu’elle s’apprête à organiser en juin prochain. Leur périmètre d’action ne se limitera pas aux seules villes où jouera l’équipe nationale marocaine mais bien au-delà.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires