La stratégie Halieutis, une opportunité pour l’approfondissement de la coopération maroco-espagnole

La stratégie Halieutis, une opportunité pour l’approfondissement de la coopération maroco-espagnole

297
0
PARTAGER

Dans une allocution lue en son nom par Mme Sabah Lazrak, directrice des industries de la pêche au ministère, à l’ouverture de la 1ère rencontre des professionnels maroco-espagnols de la pêche à Tanger, M. Youssfi a noté que le Maroc compte sur « l’appui, l’expérience et le savoir-faire » des opérateurs espagnols pour réussir ce nouveau challenge, notamment en matière de développement de l’aquaculture et de valorisation des produits de la mer.

L’Espagne constitue un « partenaire privilégié dans le commerce du poisson puisqu’il est notre premier client et notre deuxième fournisseur », a-t-il relevé, appelant les sociétés marocaines et espagnoles à des partenariats basés sur des projets communs en tirant partie des opportunités offertes par Halieutis.

Il a, à cet égard, rappelé les grandes lignes et objectifs de cette stratégie, basée sur trois axes, à savoir la durabilité des ressources, la performance du secteur et la compétitivité, précisant que ce plan prévoit, à l’horizon 2020, un PIB du secteur de 21,9 milliards de dirhams, une production halieutique nationale de 1,9 millions de tonnes, des chiffres d’affaires à l’exportation de 3,1 milliards de dollars, la création de 74.000 postes d’emploi directs et indirects et l’augmentation de la consommation annuelle nationale pour atteindre 16 kg par habitant contre 12 kg environ actuellement.

De son côté, le président de la Fédération de la pêche maritime et l’aquaculture (FMPA), initiatrice de cet évènement, M. Omar Akouri, a souligné l’importance de cette rencontre pour la coopération entre les professionnels maroco-espagnols de la pêche tout en saluant le développement constant des relations économiques entre les deux pays.

Il a mis l’accent sur les intérêts communs entre les deux pays et la volonté mutuelle de faire de ce secteur un levier pour la coopération bilatérale, relevant que cette rencontre permettra d’évaluer le partenariat maroco-espagnol dans le secteur de la pêche et examiner la réglementation applicable aux échanges bilatéraux.

Pour sa part, Javier Garat Perez, président de la Confédération espagnole de la pêche (CEPESCA) et de l’association des patronats de la pêche en Europe (Europêche), a appelé au renouvellement des accords de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, tout en soulignant la nécessité de prendre en considération la pérennité des ressources halieutiques et la durabilité de l’activité, de manière à bénéficier à l’ensemble des parties.

Il a également exprimé sa satisfaction pour la tenue de cette première rencontre, qui va permettre de renforcer la coopération entre les professionnels marocains et espagnols à tous les niveaux et segments du secteur.

Vendredi, la délégation espagnole, qui compte des représentants des principales associations professionnelles espagnoles et sociétés opérants dans le secteur de la pêche, a effectué une visite au port de pêche de Tanger, où elle a pris connaissance des efforts d’élimination des filets dérivants, menés par le Maroc dans le cadre de la préservation de ses ressources halieutiques.

Commentaires