LA SUÈDE FAIT MARCHE ARRIÉRE SUR LE DOSSIER DU SAHARA

LA SUÈDE FAIT MARCHE ARRIÉRE SUR LE DOSSIER DU SAHARA

1422
0
PARTAGER

Quelques jours seulement après la mobilisation soutenue dans le royaume pour s’opposer au projet de la Suède de reconnaître le Polisario et lui accorder l’autorisation d’ouvrir une représentation diplomatique dans sa capitale et alors qu’une délégation de représentants de partis politiques marocains doit s’y rendre prochainement, son ambassade à Rabat a tenu à apporter des précisions intéressantes sur cette crise naissante entre les deux pays en remettant les pendules à l’heure. Le ton conciliant de cette réaction est clair et la volonté d’apaisement aussi.

Une conseillère de l’ambassade de Suède à Rabat a affirmé en effet que son pays n’a pas d’autre position sur le conflit du Sahara autre que son alignement sur celle des nations unies et l’encouragement à leurs efforts pour parvenir à une solution juste et durable. En attendant, le gouvernement suédois, à la demande du parti social-démocrate qui le dirige ainsi que son allié des verts, procède actuellement à l’étude de ce dossier mais sans l’éventualité d’une reconnaissance d’une pseudo république sahraouie ni de l’ouverture de leur représentation diplomatique, laissant le tout en suspens jusqu’à nouvel ordre. Cette marche arrière ne peut s’expliquer que par la réaction ferme et rapide du Maroc dont la première conséquence a été le blocage d’un important projet d’investissement. Ce début de crise aura eu pour mérite en tout cas que la mobilisation pour la défense de l’intégrité territoriale n’est pas un vain mot.

Par Jalil Nouri

Commentaires