Maison A la une LA TENSION A SON NIVEAU MAXIMUM A JERADA

LA TENSION A SON NIVEAU MAXIMUM A JERADA

613
0
PARTAGER

Alors que le chef du gouvernement El Othmani prévoit enfin de se rendre dans les prochains jours dans la région de l’Oriental, un drame est survenu dans une mine clandestine au cours duquel un homme âgé d’une trentaine d’années a péri comme deux autres avant lui dans la ville de Jerada, devenu synonyme de cimetière minier. Une ville où l’alerte est placée )son maximum pour les funérailles ce vendredi, jour de prière, de cet homme considéré, lui aussi, comme un martyr de la miséré qui sévit dans cette région après la fermeture des mines, obligeant les anciens mineurs à survivre difficilement, au risque de leur vie, avec l’extraction clandestine du charbon et sans mesure de sécurité, seule ressource de la région.

Ce nouveau drame a pris des proportions inquiétantes quand les habitants se sont opposés aux membres de la protection civile et les forces de l’ordre pour les empêcher de participer à l’opération de sauvetage et de l’évacuation, plus tard, du cadavre de la mine, un signe de défiance à l’égard des autorités.Cette défiance,qui s’ajoute aux provocations des habitants déterminés à continuer de travailler clandestinement dans les mines, tant que d’autres alternatives n’auront pas été apportées par les pouvoirs publics, montre, une fois de plus, l’impuissance de ces derniers à gérer les crises sociales induites par les lenteurs des plans de développement dans les régions pour les sortir de la pauvreté et l’exclusion.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires