PARTAGER

Rarement autant de mobilisation n’aura réuni les internautes marocains contre les trois opérateurs de téléphonie du Maroc dans ce qui s’apparente à une lutte sans merci pour la réouverture gratuite des accès au téléphone par internet.

Après une première interdiction encouragée par le régulateur, l’ANRT qui avait estimé que ces opérateurs étaient financièrement lésés par ces appels « VOIP » qui avait conduit les abonnés à décréter sur les réseaux sociaux le boycott des factures; les trois opérateurs avaient fini par annuler la mesure d’interdiction, suite à quoi, « What’sup, Skype et Viber » avaient fonctionné de nouveau. Mais c’était sans compter avec la détermination des trois opérateurs de téléphonie mobile à durcir leur position pour bloquer l’accès une nouvelle fois en élargissant l’interdiction à tous les usagers de la couverture 3 et 4 G ainsi que dans les foyers ; chose qui a fini par sortir les abonnés de leurs gonds et les pousser à organiser une riposte sur les réseaux sociaux. Ainsi, depuis quelques jours, une campagne d’une rare efficacité consistant à la suppression des « like » sur les pages officielles des opérateurs qui a dépassé largement la barre des 100 000 pour certains d’entre eux, eux qui ont été surpris par l’ampleur du mouvement et les dégâts collatéraux que pouvait constituer une telle campagne hostile en termes de notoriété et d’image de marque pour leurs entreprises. Le duel virtuel continue de plus belle et promet bien des surprises.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires