La Tunisie a chosi le « consensus » entre islamistes et « modernistes » pour éviter...

La Tunisie a chosi le « consensus » entre islamistes et « modernistes » pour éviter « une guerre civile » (président)

328
0
PARTAGER

« Nous avons réalisé deux choses absolument extraordinaires, la première c’est une révolution mentale, aujourd’hui les Tunisiens sont des citoyens, les Tunisiens n’ont plus peur de la police, n’ont plus peur du pouvoir », a dit M. Marzouki, dans un entretien à la chaîne d’information en continu France 24.

« Il y a eu une révolution politique, les Tunisiens ont la liberté d’expression, la liberté d’association, la liberté de manifester », a ajouté ce laïc de centre-gauche, allié aux islamistes d’Ennahda qui dirigent le gouvernement.

Notant l’existence de deux camps, « les conservateurs et les modernistes », M. Marzouki a mis en garde contre la tentation de les opposer, justifiant son alliance avec les islamistes.

« Soit vous les opposez, et vous avez une guerre civile, froide ou chaude (…), soit vous avez l’autre attitude, celle qui a été la mienne. Il faut faire de cette Tunisie complexe une réalité unique, il faut amener les gens à discuter entre eux », a-t-il dit.

« Nous sommes en train d’atteindre un consensus qui est unique dans le monde arabe », malgré le retard pris dans la rédaction de la Constitution, a-t-il souligné, affirmant ne pas regretter « le choix stratégique » d’une alliance avec des islamistes.

L’opposition et une partie de la société civile accusent régulièrement Ennahda d’orchestrer une islamisation rampante du pays, en s’en prenant à la liberté d’expression et aux droits des femmes notamment.

 

 

 

actu-maroc.com_________________

 

 

Commentaires