PARTAGER
Le gouvernement tunisien vient de mettre fin aux fonctions de Najem Gharssili, son ambassadeur au Maroc, impliqué dans une affaire d’espionnage au profit d’une armée étrangère dont le procès se déroule actuellement devant un tribunal militaire dans la capitale tunisienne.
Accusé d’être au centre de ce scandale, un homme d’affaires, Chafik Jirraya, poursuivi pour haute trahison, a expliqué qu’il recevait ses ordres du premier, du temps où il détenait le poste de ministre de l’intérieur, sans que l’on sache, pour l’instant, pour quel pays les deux hommes travaillaient et espionnaient.
L’ancien ambassadeur de Tunisie à Rabat a été entendu à trois reprises par le tribunal militaire avant que la décision de le révoquer ne soit prise ces dernières heures en attendant de le poursuivre pour les faits très graves qui lui sont reprochés qui devraient conduire à son arrestation et son emprisonnement pour de longues années. La diplomatie marocaine n’a pas pour habitude de réagir à ce genre d’informations et de décisions prises par des états souverains et a gardé le silence à l’annonce de la fin de la mission de l’ambassadeur Gharssili, qui n’a fait l’objet d’aucun communiqué officiel, mais seulement révélé par le journal tunisien « Capitalis » qui affirme tenir cette information de source sûre. Des développements sont à attendre dans le cadre de ce dossier explosif.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Tags : actualités marocaines, infos, scoop, faits divers, ambassadeur, Tunisie, espionnage, Marrakech, Maroc, Rabat, Casablanca, Tanger, Fés, police, gouvernement

Commentaires