La vallée de l’Ourika, une zone à consolider dans le cadre du...

La vallée de l’Ourika, une zone à consolider dans le cadre du PAT

139
0
PARTAGER

 » Dans le cadre du PAT, on qualifie de zone à consolider toute zone où, il existe une activité et un flux touristiques qui, toutefois, nécessite une mise à niveau des infrastructures existantes et ce, contrairement à ce qu’on appelle une zone à développer c’est-à-dire là où, il existe un fort potentiel touristique, avec absence d’activité et de flux touristiques « , a précisé M. Kasibi dans une déclaration à la MAP, relevant que dans le cadre des répartitions des PAT à l’échelle nationale, l’Ourika relève naturellement du PAT Haut Atlas occidental qui concerne les provinces d’Al Haouz et de Chichaoua.

S’agissant des flux touristiques, la vallée de l’Ourika accueille annuellement nombre important de touristes, dont les nationaux (marrakchis et visiteurs de la cité ocre), qui interviennent en tête, suivis essentiellement des français dans le cadre d’excursion ne dépassant pas le plus souvent une journée, et en troisième position les Anglais qui demeurent les premiers amateurs du tourisme de montagne, a ajouté M.Kasibi également chargé des tourismes rural, de niche et interne à la délégation régionale du tourisme de Marrakech.

En chiffres officiels, la vallée de l’Ourika compte nombre d’unités d’hébergement classées, soit 96 chambres au total et quelque 168 lits, outre des établissements non classés (81 chambres et 154 lits), a fait savoir M. Kasibi, notant que les restaurants classés offrent une capacité d’accueil de 400 couverts, alors que ceux non classés assurent une capacité de 350 couverts.

Et M. Kasibi de faire remarquer que pour la mise en oeuvre du PAT Haut Atlas Occidental, une convention de partenariat sera signée ultérieurement entre le ministère du tourisme, les institutionnels et le secteur privé dans le but de fédérer les efforts pour un développement équilibré et durable de l’activité touristique dans cette zone.

En matière d’hébergement, la convention porte sur la mise à niveau des structures existantes, alors que sur le volet des circuits touristiques, l’accent sera mis sur la création de nouveaux et le réaménagement de ceux déjà existants.

La convention concerne aussi l’animation et les produits de niches à travers, la promotion de manifestations à caractère culturel, artistique et récréatif et l’encouragement de la commercialisation des produits de l’artisanat et de ceux du terroir.

Elle s’étendra aussi aux domaines de l’accompagnement et de la formation ainsi que de la promotion et de la commercialisation de la destination.

map_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires