La vente des billets « Maroc-Algérie » tourne au cauchemar: Agressions à l’arme blanche,...

La vente des billets « Maroc-Algérie » tourne au cauchemar: Agressions à l’arme blanche, blessés et pagaille

282
0
PARTAGER

Le stade du 19 Mai a connu une affluence record des supporters des Verts, venus de toutes les wilayas de l’Est, mais aussi du centre du pays et même de l’Ouest pour acquérir le fameux sésame. 5h du matin, les abords du stade sont déjà envahis par les fans des Verts agglutinés autour des guichets, attendant leur ouverture. Dès les premières lueurs de l’aube, le parking jouxtant l’entrée du stade était noir de monde et les premiers incidents ne tardent pas à être signalés. Des échauffourées entre supporters pousseront les services de sécurité à user de canons à eau pour calmer les supporters, il était 7h. Face à l’anarchie devant les guichets, qui n’ont ouvert leurs portes qu’à 9h, les policiers stationnés au stade du 19 Mai se retireront en se contentant d’observer de loin des fans en furie. Après une petite accalmie, les heurts reprendront de plus belle dès l’entame de la vente des billets.

Des heurts qui mettent aux prises cette fois-ci les supporters entre eux, qui se disputent des places devant les guichets et qui causeront plusieurs blessés à l’arme blanche, dont certains ont dû être transférés à l’hôpital, alors que d’autres ont été soignés sur place dans les ambulances de la Protection civile. Sur les raisons de cette pagaille et de ces agressions, on s’est mêlé à la foule en essayant de se rapprocher le plus près possible des guichets. Et là, c’est la stupéfaction : des jeunes armés de couteaux et même de sabres faisaient la loi en interdisant à toute personne «étrangère» de s’approcher. C’était d’ailleurs ces mêmes gens qui ont poignardé les fans des Verts et agressé même des confrères qui se rendaient au stade pour récupérer leur accréditation pour le match.

Des fans, présents sur les lieux depuis les premières lueurs de la journée d’hier et qui n’ont pas réussi à acheter des billets nous livrent leur témoignage : «Ce sont des bandes organisées qui ont causé toute cette pagaille. Chaque bande a pris d’assaut un guichet, couteau et sabre à la main. Ce sont eux qui contrôlaient tout, et dès qu’un supporter qui n’était pas de leur quartier ou qu’ils ne connaissent pas s’approchait, il était attaqué. J’ai assisté à plusieurs agressions et j’ai vu deux jeunes qui voulaient les défier se faire agresser sous mes yeux. Le premier a été blessé à la gorge et le second à la cuisse», nous dira ce supporter venu de Skikda. Des dires que nous confirmeront plusieurs présents qu’on a approchés et qui nous expliqueront que leurs agresseurs sont, en effet, les barons du marché noir, qui voulaient acquérir la quasi totalité des billets pour les revendre.

D’ailleurs, on s’est même vu proposer le fameux billet à 1500 DA, alors qu’il est cédé aux guichets à 200 DA, le tout devant un service de sécurité qui s’est contenté de suivre ces scènes désolantes de loin sans intervenir, de peur de causer des émeutes, comme nous l’expliquera un policier qu’on a approché aux abords de la route menant au stade.
Une vente de billets dans une anarchie indescriptible et qui dénote la mauvaise organisation d’un tel événement, qui nous laisse d’ailleurs très sceptiques de ce que sera le jour du match. Une opération de vente de billets qui a failli. Les organisateurs, face à l’engouement qu’a suscité la venue des Verts, auraient dû procéder à l’ouverture de plusieurs points de vente et étaler l’opération tout le long de la semaine, pour canaliser la foule et éviter ces regrettables incidents.

 

Tarek Aït Sellamet/Elwatan.com _____________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires