PARTAGER
A court de ressources financières; l’actrice Loubna Abidar vit des moments très difficiles en attendant l’aboutissement de la procédure engagée auprès des autorités pour se voir octroyer le statut de réfugiée politique en raison, comme elle le prétend dans son dossier, de menaces de mort qui pèsent sur elle sans qu’elle puisse bénéficier de la moindre protection.
Son séjour provisoire s’étant transformé en l’attente interminable sachant que ce type de démarche peut demander des mois sinon des années, l’actrice « maudite » a vainement essayé de décrocher un rôle, même petit, pour pouvoir survivre, mais aucune proposition ne lui est parvenue, elle qui se croyait arrivée au sommet de la gloire et qui prétend toujours au statut de star… Autant dire que ce retour sur terre s’annonce difficile qui espérait voir le tapis rouge être déroulé devant elle.
Occupée à squatter les plateaux de télévision françaises qui ont en fait une bête de cirque exotique qui se plait à ressasser la même version de sa mésaventure, Loubna Abidar a oublié de résoudre sa situation financière pour être contrainte aujourd’hui d’emprunter à des inconnus de quoi vivre au jour le jour quand elle ne sombre pas parfois dans un état de quasi mendicité après avoir vainement essayé de monnayer ses passages dans les médias.
Attristé par son sort et sa terrible chute, c’est peut-être sa dernière chance pour sortir la tête de l’eau, un jeune cinéaste français songerait à faire un film sur elle en le pimentant, dans lequel elle jouerait son propre rôle et raconterait sa propre histoire, si elle reste digne d’intérêt.

Commentaires