Maison A la une LA VILLE DE CASABLANCA DEVIENT INVIVABLE

LA VILLE DE CASABLANCA DEVIENT INVIVABLE

988
0
PARTAGER
La métropole casablancaise a tout les airs d’une ville moderne mais peine à retenir ses habitants en raison des problèmes endémiques qui la caractérisent et sa gestion catastrophique qui l’a fait crouler sous les dettes.
Aux moindres pluies, la ville est inondée et livrée à elle-même. Alors qu’elle vient d’augmenter les factures sans crier gare ni informer ses clients, la société déléguée à la distribution de l’eau et de l’électricité, Lydec, qui engloutit des sommes faramineuses pour les transférer à l’étranger, se montre incapable de résoudre les difficultés d’écoulement des égouts, à l’origine des sempiternelles inondations alors qu’elle a accumulé des centaines de milliards depuis son arrivée au Maroc avec la taxe d’assainissement perçue indument sans contrepartie.
Depuis l’apparition de pluies abondantes, les inondations sont quotidiennes obstruant les rares tunnels de la ville, grandes avenues et axes principaux desservant quartiers administratifs et commerciaux à la grande désolation d’une population excédée par ce scénario à répétition et la passivité des gestionnaires de la ville. la colère n’épargne aucun secteur, y compris les plus huppés, ni le nouveau wali dont le visage reste inconnu pour  les habitants et dont la présence sur le terrain lors des dégâts relève de l’improbable.
Casablanca souffre de mille maux et n’a de métropole moderne que le nom. C’est à croire qu’elle reste poursuivie par une malédiction.
Par Nabila Kandili

Commentaires