La ville de Kénitra s’apprête à recevoir une grande délégation de ses...

La ville de Kénitra s’apprête à recevoir une grande délégation de ses anciens résidents

174
0
PARTAGER

Dans ce cadre, le président et le trésorier de l’Amicale des anciens habitants de Kénitra, dont le siège se trouve à Pau, en France, avait effectué, dernièrement, une visite de courtoisie auprès du wali de la région du Gharb-Chrarda Bni-Hssen et du président du conseil municipal de la ville pour les informer du programme de cette visite, a indiqué M. El Maati el Madani, coordinateur de l’Amicale.

Parmi les membres de la délégation, figurent des hommes d’affaires qui souhaitent contribuer au développement de la ville, a-t-il ajouté.

En 2005, plus de 150 familles nées ou ayant vécu longtemps dans la ville, à laquelle elles sont restées très attachées, avaient visité Kénitra dans la perspective de renouer les liens d’amitié avec les anciens de la ville qui y habitent encore, et préparer la création d’associations des anciens sportifs ou anciens élèves de certains établissements scolaires en vu de leur préservation en tant que patrimoine de la ville.

La délégation, rappelle M. El Madani, compte parmi ses membres des anciens compagnons de classe des personnalités économiques et politiques nationales qui ont occupé ou occupent actuellement des postes importants, comme le chef du gouvernement M. Abbas El Fassi, ancien élève de l’école du port, rebaptisée aujourd’hui Jamal Eddine Al Afghani, et d’autres personnalités locales et nationales.

Le programme de la visite prévue du 10 au 17 septembre prochain, comprend une réception officielle à l’hôtel de ville, une visite guidée à la Kasbah de Mehdia et à des expositions de toiles de peinture d’artistes locaux et de photos et de cartes postales anciennes de la ville.

Les hôtes de la ville visiteront aussi des associations caritatives de la ville et un centre socio-sportif de proximité et participeront à une rencontre sur la ville de Kénitra, son plan communal de développement, son port, son musée et la zone franche en construction.

Pour l’histoire, la ville de Kénitra s’appelait à l’origine Kouneitera, en référence à un ponceau construit par les portugais sur l’oued Fouarat ou « oued souart » en amont de la Kasbah, qui fut détruit en 1928. Elle va prendre le nom de Port Lyautey, du nom du résident général français de l’époque du protectorat, le Maréchal Lyautey, à partir de 1932, pour ensuite reprendre son nom d’origine, « Kouneitera », en mars 1956, lorsque le Maroc devint indépendant.

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires