PARTAGER

Un homme de 36 ans, père divorcé de deux enfants, marchand ambulant de son état et qui avait visiblement disjoncté quelques jours après son geste, a tenté d’attaquer à l’aide de bonbonnes de gaz, un restaurant fréquenté par des touristes de la ville de Larache.

L’homme avait parlé dans ce qui s’apparente à des délires, parlé de s’en prendre à des européens, alors que l’on ne lui connaissait aucune radicalisation ou proximité avec des éléments suspectés de terrorisme. Ayant chargé sa charrette de bonbonnes de gaz et de bouteilles d’essence avait fait des repérages avant de passer à l’acte mais en échouant dans sa tentative le jour venu, se contentant de briser la vitre de l’établissement visé avec une bonbonne de gaz qui, fort heureusement n’a pas explosé, pour ne faire que des dégâts matériels, alors qu’avec un minimum de préparation et le choix d’un horaire de haute fréquentation, il aurait pu faire un carnage parmi les touristes.

C’est la première fois que depuis l’attentat du café Argana de Marrakech, qu’un établissement touristique est visé à la seule différence que celui de la ville de Larache qui vient de se produire avec un échec a été commis par un homme souffrant de troubles psychiques en raison de ses problèmes conjugaux.

L’alerte a été chaude dans cette ville du nord du Maroc.

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

Commentaires