La ville du Détroit fête le cinéma avec la 12ème édition de...

La ville du Détroit fête le cinéma avec la 12ème édition de son Festival national du Film

299
0
PARTAGER

Ce sera également une occasion de rencontres entre les cinéphiles et les professionnels autour de différents thèmes cinématographiques. Comme chaque année, la ville du Détroit a tout mis en oeuvre pour l’accueil de ce grand rendez-vous, du 21 au 29 janvier.

Il s’agit, sans nul doute, de l’un des rendez-vous incontournables les plus importants pour tâter le pouls du cinéma national.

Le Festival national du Film qui a acquis droit de cité parmi les grandes manifestations cinématographiques, par delà le cadre national, a gagné en notoriété en pariant, une année de plus, sur les jeunes réalisateurs qui entrent en compétition dans les différentes sections.

Cette édition enregistre la participation de 19 long-métrages et autant de court-métrages, réalisés par des cinéastes confirmés ou par d’autres qui font leurs premiers pas dans le 7eme art et qui concourent pour des prix prestigieux: grand prix, prix spécial du jury, prix du scenario, à

Parmi les productions sélectionnées on retrouve « la Mosquée » de Daoud Oulad Sayed ou encore « Mirages » de Talal Selhami, par ailleurs choisi en sélection officielle lors du dernier Festival International du Film de Marrakech.

Le jury des longs-métrages du Festival national du film de Tanger, organisé par le Centre cinématographique marocain (CCM), sera présidé cette année par Ahmed Ghazali, président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA). Il sera entouré de Marie Pierre Macia, productrice française, Denise O’dell productrice britannique, Dima Al Joundi productrice et réalisatrice libanaise, Barbel Mauch, productrice allemande, le cinéaste guinéen Mama Keita, et le critique de cinéma marocain El Mokhtar Ait Omar.

Quant à la présidence du jury court-métrages, elle sera assurée par Mohamed Moftakhir, réalisateur qui sera accompagné par Salima Benmoumen, comédienne marocaine, Houda Ibrahim, journaliste libanaise, Ahmed Atef, réalisateur et critique de cinéma égyptien, ainsi que par Mohamed Belfqih, critique de cinéma marocain.

Riche de son expérience et son parcours élogieux dans le domaine, le Festival de Tanger attire d’année en année plus d’admirateurs et de professionnels. Le Festival célèbre cette année sa 12e édition, avec encore plus d’enthousiasme que lors de son baptême de feu le 09 octobre 1982.

 

Commentaires