La visite d’Alassane Ouattara à Paris confirme la réconciliation avec la France

La visite d’Alassane Ouattara à Paris confirme la réconciliation avec la France

289
0
PARTAGER

 

Charles Diby Koffi, ministre ivoirien de l’Economie et des FInances

«Tout ce faste cela me rappelle la visite d’Etat d’Houphouët à Paris » fait remarquer un vieux routier de la politique ivoirienne. Une confession éloquente.

Il est vrai que la France a mis les petits plats dans les grands pour accueillir Alassane Ouattara et effacer une décennie de brouille et d’incompréhension avec Laurent Gbagbo. Pas une fois le nom de l’ex-président n’a d’ailleurs été prononcé lors de l’allocution commune des chefs d’État français et ivoirien.

Alassane Ouattara a atteint ses objectifs. Au risque de conforter dans leurs certitudes ceux qui le considèrent comme l’obligé de l’ex-puissance coloniale, il a remercié tout particulièrement son ami Nicolas Sarkozy pour l’intervention militaire d’avril dernier. Les soldats français, du fait de son insistance, continueront à stationner en Côte d’Ivoire.

Autre motif de satisfaction et non des moindres, Paris s’est engagé à soutenir la Côte d’Ivoire devant les bailleurs de fond pour obtenir un allègement de la dette ivoirienne d’ici la fin du premier trimestre.

Cette visite a également permis à Alassane Ouattara de clarifier l’avenir politique de son pays : l’Assemblée nationale, dit-il, sera présidée par un membre de son parti le Rassemblement des républicains (RDR). S’il ne donne pas le nom du chef du futur gouvernement qui devrait être formé en mars 2012, le président assure que son choix est fait.

Sur les questions de justice, le président ivoirien a une fois nouvelle fois martelé qu’il n’y aura pas d’impunité, que tous ceux qui se sont rendus coupables d’exactions quel que soit leur camp seront jugés, mais de préférence en Côte d’Ivoire.

La visite d’Alassane Ouattara en France est la première du nouveau chef d’État ivoirien. Nicolas Sarkozy avait été le seul chef d’État occidental à assister à l’investiture d’Alassane Ouattara en mai 2011.

 

rfi.fr__________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires