PARTAGER

Alors que la visite du roi Mohammed VI dans les provinces du sud à l’occasion de la célébration du quarantième anniversaire de la marche verte le 6 novembre prochain était annoncée préalablement pour la seule ville de Laayoune, il s’avère finalement que son séjour sera élargi à d’autres villes comme Boujdour et Dakhla, le programme prévoyant qu’il inaugure plusieurs projets dans cette dernière les journées du 7 et 8 novembre prochains avec une brochette de ministres.
Au total donc le souverain passera près d’une semaine dans ces provinces pour une visite qualifiée par avance d’historique.
Et pour cause, il y donnera le coup d’envoi des premières mesure annonciatrices de la mise en œuvre du projet d’autonomie de la région comme proposé à la communauté internationale pour régler définitivement le conflit du Sahara.

Autant dire que cette visite déplait beaucoup chez le voisin algérien et ses protégés séparatistes du Polisario qui ont été désarçonnés par ce déplacement qui les a pris de vitesse au moment où est annoncée pour les prochaines semaines, une relance des négociations par l’ONU, qualifiées de déterminantes pour l’avenir de la région dont son secrétaire général, Ban Ki Moon serait porteur pour son déplacement prévu en Afrique du Nord avant la fin de l’année en cours.

Par Jalil Nouri

Commentaires