L’accompagnement de la DGCL a contribué à l’ancrage de la planification stratégique...

L’accompagnement de la DGCL a contribué à l’ancrage de la planification stratégique participative dans les communes(responsable)

259
0
PARTAGER

« Ceci a permis de générer une dynamique locale portée par la commune, en impliquant les différents acteurs locaux, dans le but de renforcer sa place institutionnelle et son rôle dans le développement local », a ajouté M. Sekrouhi à l’ouverture d’une journée d’études sur la capitalisation du processus de planification locale et le PCD.

Et M. Sekrouhi de poursuivre que la DGCL a développé une offre de services qui a fait l’objet de plusieurs rencontres de concertations régionales qui ont permis la sensibilisation des acteurs locaux sur l’importance et la portée de la Planification stratégique participative, composante principale de l’initiative nationale pour le développement humain (INDH), chantier de règne, qui prône la participation, le partenariat, la contractualisation et le renforcement des capacités.

Conscient de l’ampleur du chantier de la Planification communale, ce département a développé un partenariat, en associant des organismes nationaux et internationaux et ce pour la mobilisation nécessaire en termes d’expertise, d’encadrement de proximité et d’assistance technique, a-t-il fait noter, relevant que ce partenariat a été concrétisé par la conclusion de plusieurs conventions qui visent le renforcement des capacités des acteurs locaux dans le processus de planification, en l’occurrence, les élus, les agents de l’administration communale et provinciale.

Selon M. Sekrouhi, 46 préfectures et provinces ont été accompagnées par la DGCL en matière d’élaboration des PCD, 1109 communes engagées dans le processus, 1002 communes appuyés par la DGCL. Cet appui a nécessité une enveloppe de 563,7 MDH dont une contribution de la DGCL de l’ordre de 235, 8 MDH.

La réussite de l’accompagnent du processus de planification passe par le renforcement des capacités de tous les acteurs locaux, la mobilisation des services déconcentrés de l’Etat, et la consolidation des efforts et des interventions dans le cadre de l’intercommunalité, a insisté M. Sekrouhi.

Le PCD doit contenir, selon M. Sekrouhi, une vision de développement partagée et concertée avec une priorisation des besoins, des orientations stratégiques et des objectifs clairement définis, un support de toutes les actions de développement prévues sur le territoire de la commune, des ressources et des dépenses prévisionnelles afférentes aux trois premières années de mise en ouvre du plan et des indicateurs de suivi-évaluation, car, a-t-il expliqué, le PCD est aussi un moyen d’évaluation de l’action des autres acteurs de développement sur le territoire de la commune.

Initiée par la DGCL, cette journée d’études se veut une occasion pour faire le point sur les réalisations en matière de planification locale et d’élaboration des PCD, capitaliser les expériences réussies et enrichir le processus d’accompagnement et de déploiement au niveau local.

Participent à cette rencontre, des présidents et des secrétaires généraux des communes urbaines et rurales, des chefs de divisions des collectivités locales et des partenaires nationaux et internationaux avec lesquels la DGCL a conclu des conventions de partenariat pour l’accompagnement des communes et le renforcement de leurs capacités en matière de planification.

MAP___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Commentaires