L’accumulation de graisse sur le ventre pourrait causer la mort subite

L’accumulation de graisse sur le ventre pourrait causer la mort subite

221
0
PARTAGER

Avoir un gros ventre n’est pas qu’inesthétique. Cumuler un surplus de graisse autour de la taille est aussi dangereux pour la santé et augmente les risques de mourir plus jeune, en particulier d’une mort subite, selon une nouvelle étude scientifique américaine. Les personnes au rapport taille-hanches (marqueur d’obésité) élevé ont deux fois plus de risques de décéder d’une mort subite.

Si l’obésité est un facteur de risque de mortalité précoce, de diabète de type 2, d’hypertension, de cholestérol et de maladies cardiaques, elle semble aussi être responsable de la mort subite. La mort subite se produit sans « avertissement » et est causée par une perte soudaine et inattendue de la fonction cardiaque. Elle se distingue des infarctus par son instantanéité et la mort qui s’en suit.

Les chercheurs de l’Université de Minnesota (Etats-Unis) ont étudié la santé de 15 000 hommes et femmes pendant 12,5 ans.

Pendant cette période, ils ont recensé 253 morts subites d’origine cardiaque. Ils ont mis les résultats de leur étude en perspective avec le poids, la taille, le tour de taille et le rapport taille-hanches des volontaires.

Les résultats de l’étude révèlent que plus le rapport taille-hanches est élevé plus le risque de mort subite est important.

« Le rapport taille-hanches est un marqueur d’obésité plus important que les autres. Et, l’accumulation de graisse sur le ventre est plus dangereuse que celle stockée sur les autres parties du corps. La graisse abdominale, qui se fixe au-dessous des muscles abdominaux, est en effet l’un des premiers facteurs responsables des maladies cardiovasculaires », rappelle Selcuk Adabag, cardiologue, chercheur à la division d’épidémiologie et de santé de l’Université du Minnesota.

L’obésité en chiffres

Cette nouvelle étude confirme les dangers de l’obésité sur la santé. Pourtant, l’obésité serait devenue la nouvelle norme de corpulence. L’Organisation mondiale de la santé a mis en garde les pouvoirs publics européens sur la prévalence de l’obésité dans les différents pays de l’UE. Dans un rapport, l’OMS indique que les Européens deviennent de plus en plus gros: 27% des adolescents de 13 ans et 33% des enfants de 11 ans sont en surpoids. Le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980. Le surpoids concerne 1,4 milliards de personnes de 20 ans et plus, parmi lesquelles plus de 200 millions d’hommes et près 300 millions de femmes sont obèses

Actu-maroc.com _______________________________________.

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires