L’ACNOA plaide pour une stratégie socio-éducative susceptible de lutter contre la violence...

L’ACNOA plaide pour une stratégie socio-éducative susceptible de lutter contre la violence dans les stades

216
0
PARTAGER

ES: Rachid Maboudi

S’exprimant lors de la séance plénière tenue en ouverture d’une conférence débat sur le thème « La lutte contre les violences dans les stades, quelles stratégies possibles ? « , M. Palenfo a mis en exergue la dimension mondiale du sport et son rôle d’éducation et de transmission des valeurs universelles de solidarité et d’esprit d’équipe, soulignant que le revers de la médaille n’est autre que des agissements antisportifs qui portent atteinte à l’image du sport, censé être un facteur de promotion sociale, notamment pour les couches défavorisées.

Néanmoins, a-t-il poursuivi, « toute situation de violence mérite une action. Choisir de ne rien faire est une complicité « . La violence lors des manifestations sportives est contraire aux principes de l’olympisme mondial, de paix et d’amitié, a-t-il dit, estimant que l’éducation des supporters au sein de leurs associations respectives permettra de tuer dans l’Âœuf tout sentiment de haine et de non respect de l’adversaire.

De nombreuses démarches sont envisageables pour mettre fin à ce fléau tels l’instauration de barrières dans l’enceinte des stades, l’existence des forces de l’ordre, de caméras de surveillance et la séparation entre les supporters de clubs différents, a-t-il suggéré, relevant que les principes de victoire et de défaite doivent être inculqués aux jeunes au sein de leurs familles, écoles et clubs.

De son côté, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moncef Belkhayat a relevé que la violence n’engendre qu’un cercle vicieux « lose-lose « , où club et supporters sont tous perdants.

Le ministre a rappelé, à cet égard, le match disputé à Marrakech pour le compte de la 17è journée du Championnat national de première division de football, entre le Kawkab local et le Hassania d’Agadir (victoire du HUSA 2-1), émaillé d’incidents antisportifs de la part de certains supporters. Résultat : 427 sièges cassés et une facture de 127.000 dhs à payer par le KACM.

Pour le vice président du comité national olympique marocain, M. Kamal Lahlou, le hooliganisme au sein des stades n’est pas lié impérativement au milieu social des contrevenants.

« Les images de violence diffusées à travers les différentes chaînes satellitaires ont eu pour impact de diminuer le capital fair-play chez les supporters « , a-t-il ajouté.

Cette conférence débat sera marquée par l’organisation de 4 ateliers animés par des experts du domaine, qui traiteront des aspects juridiques et réglementaires de ce problème, des infrastructures et organisation des manifestations sportives, du rôle des acteurs tels que les clubs et associations des supporters ainsi que le rôle des médias dans la lutte contre ce phénomène.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires