L’agence urbaine de Marrakech tient la 11ème session de son conseil d’administration

L’agence urbaine de Marrakech tient la 11ème session de son conseil d’administration

168
0
PARTAGER

Lors de cette réunion, à laquelle ont pris part également le wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, M. Mohamed Mhidia, le gouverneur de la province d’Al Haouz, M. Bouchaïb El Moutaouakil, le secrétaire général de la province de Chichaoua ainsi que les élus locaux et les représentants des services extérieurs, il a été procédé à l’adoption du procès verbal de la session précédente ainsi que des rapports d’activité pour les trois derniers mois de l’année 2009 et de ceux de l’année 2010.

Il a été procédé également à l’adoption du plan d’activité de l’agence urbaine de Marrakech pour l’exercice 2011, le projet du budget de cet établissement, outre la présentation et l’adoption de nombre de projets ainsi que de recommandations formulées par cette institution.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire d’Etat chargé du développement territorial a mis en avant le rôle de l’agence urbaine dans la résolution des problèmes liés à l’urbanisme et à l’aménagement territorial, rappelant dans ce contexte, le discours royal du 9 mars dernier dans lequel le Souverain a lancé un grand chantier de réformes constitutionnelles, tout en mettant l’accent sur les fondements de la démocratie et de la régionalisation avancée.

M. El Mesbahi a fait observer également que les villes jouent un rôle de taille dans le développement territorial, relevant que compte tenu de l’extension urbanistique qui donne naissance à une demande pressante en logement et en investissement, il est indispensable de maîtriser l’aménagement territorial et l’urbanisme, et ce à travers la mise en place d’une planification territoriale, l’élaboration de documents d’urbanisation ainsi que des plans d’aménagement, et l’adoption de décisions efficientes en la matière.

Après avoir rappelé que l’agence urbaine demeure une instance accompagnatrice des collectivités locales dans le domaine urbanistique, le secrétaire d’Etat a fait observer que l’élaboration des plans d’aménagement se doit de prendre en considération la beauté de l’architecture afin que les villes puissent s’ériger en espaces adéquats de résidence, de vie, de progrès et de développement humain.

Le wali de la région, M. Mhidia a indiqué que le secteur de l’urbanisme au niveau régional souffre de nombre de problèmes liés en grande partie aux plans d’aménagement et au manque de décisions audacieuses en ce qui concerne les autorisations, les réfections et la construction.

Il a, dans ce sens, appelé les parties concernées notamment l’agence urbaine à Âœuvrer en vue de trouver des solutions efficientes et urgentes à ces problématiques ainsi qu’aux questions liées, entre autres, à l’assainissement, aux bidonvilles et aux opérations de recasement.

Pour sa part, le directeur de l’agence urbaine, M. Abdellatif Ennahli a présenté un exposé détaillé sur le bilan d’activité de l’agence entre 2009 et 2010 aussi bien à Marrakech qu’au niveau des provinces de Chichaoua et d’Al Haouz, faisant remarquer que cet établissement compte relancer les études du schéma directeur d’aménagement urbain du Grand Marrakech et le plan d’aménagement de Marrakech.

Et de poursuivre que le but général de ces documents est la définition d’un système cohérent de vocations principales et secondaires pour chaque espace, justifié dans une optique de développement durable à long terme, ce qui facilitera la convergence des approches sectorielles et constituera une aide conséquente à la prise de décision stratégique.

« Cette action vise également à répondre aux déficits constatés, en matière de logements et d’équipements et la gestion des incidences spatiales du poids démographique », a expliqué M. Ennahli.

Il a ajouté que l’agence urbaine de Marrakech a lancé également une étude sur les impacts des projets issus de la dérogation afin d’évaluer sur la base d’indicateurs scientifiques et objectifs, les conséquences positives et négatives de cette procédure sur le territoire.

« La fin de l’année 2009 et l’année 2010 ont été des périodes d’ajustement du secteur de l’urbanisme et de la promotion de l’habitat en faveur de toutes les catégories de la population de Marrakech et sa région », a-t-il estimé, relevant que l’agence urbaine de Marrakech a été fortement impliquée dans ce processus dans un esprit d’innovation et de souplesse dans les examens de nouveaux dossiers d’investissement ou ceux déjà engagés dans ce domaine.

A l’issue de cette rencontre, les élus locaux et les autres acteurs ont insisté sur la nécessité de trouver des solutions urgentes aux problèmes dont souffre les secteurs de la construction, de l’aménagement territorial, et de l’architecture notamment à Chichaoua, Al Haouz et Marrakech.

___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires