PARTAGER

Huit personnes sont mortes au cours des quatre derniers jours après avoir consommé de l’alcool frelaté à Istanbul, ont indiqué les autorités sanitaires de la métropole, citées jeudi par le journal turc Hürriyet. Dix-neuf autres personnes ont en outre été hospitalisées dans un état grave dans plusieurs hôpitaux de la ville, a-t-on précisé de même source.

Toutes ces personnes ont consommé du raki, une boisson anisée fortement alcoolisée de consommation courante en Turquie, et les autorités soupçonnent la présence dans le breuvage d’alcool méthylique, une substance mortelle. La police stambouliote a arrêté sept personnes soupçonnées d’avoir fabriqué l’alcool frelaté, ajoute Hürriyet.

L’alcool frelaté avait déjà fait 22 morts en Turquie en 2005. L’affaire avait alors défrayé la chronique, les professionnels du secteur ayant imputé la prolifération des contrefaçons aux augmentations successives des taxes sur ce type de produit imposées par le gouvernement islamo-conservateur qui avait lancé une guerre contre l’alcool, banni par l’islam, au grand dam d’une partie de la société dénonçant une atteinte aux libertés individuelles.

Commentaires