Maison A la une L’Algérie au bord de l’implosion, prévient un journal britannique

L’Algérie au bord de l’implosion, prévient un journal britannique

1803
0
PARTAGER

La succession incertaine en Algérie et la situation économique difficile présagent d’un scénario chaotique, écrit l’hebdomadaire britannique «The Spectator».

Dans un article diffusé sous ce titre révélateur: « Comment l’Algérie pourrait détruire l’Europe ». La vacance « institutionnelle » causée par la maladie du président Bouteflika et l’absence de successeur entraînera le pays dans le chaos généralisé, à la faveur des islamistes qui vont essayer de prendre le pouvoir, annonce le magazine britannique, mettant en garde l’Europe contre « une autre crise de réfugiés ».

L’hebdomadaire révèle que plusieurs gouvernements occidentaux « se préparent discrètement » à cette situation qui aurait un fort impact sécuritaire sur la région, n’écartant pas la montée de l’islamisme radical et des groupes armés encore plus fort et plus déterminés que ceux des années 90.

Selon «The Spectator», cette situation qui risque de donner lieu à des milliers de réfugiés, constituerait une menace sérieuse à la sécurité de l’Europe et un nouveau défi pour le continent en matière de gestion des flux migratoires et des enjeux sécuritaires.

Evoquant l’hospitalisation du président en novembre dernier dans un hôpital de Grenoble, en France, l’hebdomadaire fait état d’un « mauvais pronostic ».

« Officiellement, Bouteflika a subi des «tests médicaux périodiques» standards à Grenoble. Mais personne ne le croit. Parmi les personnes qui connaissent bien l’Algérie, il ne fait aucun doute que le président est gravement touché et qu’il lui reste peu de temps à vivre. Cela signifie que son régime n’a plus beaucoup de temps non plus. Les conséquences de cette situation vont bien au-delà de l’Algérie », prévient le magazine britannique.

« Quand Bouteflika s’en ira, l’Algérie va probablement imploser. Les islamistes qui ont été maintenus à distance par sa main de fer exploiteront le vide laissé. Les tensions qui ont été enterrées depuis la guerre civile vont resurgir. Et puis l’Europe pourrait être submergée par une autre grande vague de réfugiés d’Afrique du Nord », annonce The Spectator.

Commentaires