L’ALGÉRIE CHERCHE A SE DÉBARRASSER DU POLISARIO

L’ALGÉRIE CHERCHE A SE DÉBARRASSER DU POLISARIO

2659
0
PARTAGER

Enfoncée dans une grave crise économique et financière qui voit ses
réserves en devises s’évaporer jour après jour et qui lui impose de
geler tous ses grands projets tout en instaurant une politique
d’austérité jamais vécue par ses citoyens, le pays, dirigé par un
président gravement malade et qui vit une guerre de succession larvée,
songe sérieusement à enlever une épine de son pied qui grève ses
caisses sans amortissement notable sur le plan diplomatique mais
plutôt des revers.

Il s’agit bien évidemment du mouvement séparatiste du Polisario
qu’Alger maintient en réanimation depuis le début des années 70 pour
d’obscures ambitions de leadership régional et de déstabilisation du
Maroc en lui inventant un conflit créé de toutes pièces. Ce complot a
fini par peser très lourd financièrement et à niveau de la politique
intérieure algérienne dont les dirigeants ont du mal à justifier de
telles dépenses alors que les algériens dont le pays est riche,
manquent de tout.

La crise actuelle aidant, les autorités algériennes ont compris qu’il
n’est plus de leur intérêt de continuer dans cette voie en versant de
l’eau dans le sable du désert en plein manque de ressources pour une cause
qui, somme toute, est perdue d’avance.

Par Jalil Nouri

Commentaires