Maison A la une L’ALGÉRIE PRÉFÈRE LE SILENCE SUR LES DÉVELOPPEMENTS AU SAHARA

L’ALGÉRIE PRÉFÈRE LE SILENCE SUR LES DÉVELOPPEMENTS AU SAHARA

1906
0
PARTAGER
Depuis une semaine et alors que la tension atteint son paroxysme dans la région tampon au sud du Sahara marocain, Alger préfère se cantonner dans un étrange mutisme que les observateurs ne parviennent pas à décrypter. Pourtant et selon certaines sources, l’Algérie aurait été informée via un canal diplomatique européen que le Maroc pourrait avoir recours aux armes si les provocations du Polisario persistaient dans ses provocations dans cette zone tampon qu’il tente d’investir pour changer le rapport de forces en sa faveur.
Interrogé sur la démarche marocaine,le chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel a préféré botter en touche avant de se ressaisir pour affirmer que Rabat aurait pu le faire officiellement via son ambassade à Rabat. Mais un autre signe pourrait contredire ses propos hésitants.
Dès l’annonce par le Maroc la semaine dernière d’un éventuel recours aux armes contre le Polisario, des chefs militaires de ce mouvement ont été convoqués dans l’urgence dans l’état-major algérien à Alger pour se voir donner des orientations sur la marche à suivre, conseils qui se sont conclus aussitôt par un repli momentané des infiltrés séparatistes dans le Sahara marocain au niveau de la zone tampon, devenu un chaudron depuis quelques jours. A lire entre les lignes, l’Algérie ne croit pas en un retour des armes dans cette région, d’où son silence.
En tout cas elle aura été prévenue de la détermination du Maroc à en finir avec les provocations et errements du Polisario. Libre à elle de prendre l’avertissement au sérieux ou non.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires