PARTAGER

La rengaine est connue tant les marocains s’y sont habitués.

A chaque fois que le voisin algérien encaisse les coups au niveau interne et sur le plan international, le gouvernement algérien sort sa même partition avec l’orchestration d’une campagne anti-marocaine dans la presse qui lui est inféodée et qu’il manipule à souhait pour cette basse besogne. C’est le cas actuellement avec un déferlement d’articles virulents anti-marocains, montés de toutes pièces aussi viles les unes que les autres quand ce ne sont pas des dossiers à charge exhumés de tiroirs poussiéreux et de mémoires vacillantes pour falsifier la vérité.

Mise en difficulté à l’ONU sur le dossier du Sahara  et inquiète au plus haut point du retour proche du royaume au sein de l’Unité Africaine, Alger, qui a le plus grand mal à renflouer ses caisses, pousse les journaux qu’elle finance, à tirer à boulets rouges sur le Maroc en inventant des histoires abracadabrantes à propos d »affaires » éclaboussant Rabat qui n’existent que dans son imaginaire.  En s’apprêtant à vivre très mal une éventuelle victoire d’Hillary Clinton à la présidentielle américaine, qu’elle accuse par anticipation de privilégier le Maroc, l’Algérie semble plus que jamais en mauvaise posture.

Commentaires